Mercredi 18 octobre 2017 | Dernière mise à jour 07:06

Hockey sur glace Il s'effondre lors d'une cérémonie en son honneur

L'ancien joueur de Djurgardens Nichlas Falk a fait un malaise durant de la cérémonie du retrait de son maillot.

Source: Youtube / Pep's Värld

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nichlas Falk a passé seize saisons à Djurgardens (751 matches entre 1995 et 2011). Une cérémonie a été organisée en l'honneur du hockeyeur retraité et son numéro 16 a été retiré par le club suédois.

Au milieu de son discours, Falk (46 ans) a fait un malaise et s'est effondré sous les yeux horrifiés de sa femme et de ses enfants.

Après quelques minutes, le Suédois a repris ses esprits pour terminer son discours, non sans une pointe d'humour («Voilà, une séquence pour Youtube!»).

Une tension artérielle trop basse serait à l'origine de son malaise. Falk a ensuite été emmené à l'hôpital pour y passer la nuit et subir des examens approfondis. (Le Matin)

Créé: 13.10.2017, 09h40


Sondage

La Suisse affrontera l'Irlande du Nord en barrages. Va-t-elle se qualifier pour la Coupe du monde?



Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.