Vendredi 15 décembre 2017 | Dernière mise à jour 04:27

Hockey sur glace Il s'effondre lors d'une cérémonie en son honneur

L'ancien joueur de Djurgardens Nichlas Falk a fait un malaise durant de la cérémonie du retrait de son maillot.

Source: Youtube / Pep's Värld

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nichlas Falk a passé seize saisons à Djurgardens (751 matches entre 1995 et 2011). Une cérémonie a été organisée en l'honneur du hockeyeur retraité et son numéro 16 a été retiré par le club suédois.

Au milieu de son discours, Falk (46 ans) a fait un malaise et s'est effondré sous les yeux horrifiés de sa femme et de ses enfants.

Après quelques minutes, le Suédois a repris ses esprits pour terminer son discours, non sans une pointe d'humour («Voilà, une séquence pour Youtube!»).

Une tension artérielle trop basse serait à l'origine de son malaise. Falk a ensuite été emmené à l'hôpital pour y passer la nuit et subir des examens approfondis. (Le Matin)

Créé: 13.10.2017, 09h40

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters