Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 15:46

Hockey sur glace Samedi à Malley, Cristobal Huet tirera sa révérence

Le légendaire gardien du LHC mettra samedi un terme à une carrière extraordinaire. Une soirée spéciale en perspective.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

A 42 ans, Cristobal Huet va tirer le rideau sur une carrière exemplaire de près de vingt-cinq ans samedi soir à Malley lors du dernier match du tour contre la relégation qui opposera Lausanne à Langnau. Vainqueur de la Coupe Stanley avec Chicago en 2010, le gardien franco-suisse a grandement participé aux progrès du LHC en National League. Cristobal Huet sait qu'il pourra retirer ses encombrantes jambières une bonne fois pour toutes lorsque la sirène retentira pour la dernière fois de la saison à Malley samedi soir aux alentours de 22h30. Qu'il pourra donner du répit à ce genou gauche qui grince depuis pas mal de temps et qui l'a handicapé lors de son ultime saison sous les couleurs vaudoises.

Forcément, celui qui a défendu pendant six ans les filets lausannois s'apprête à passer une soirée spéciale. Une soirée forte sur le plan émotionnel. «Au niveau des sentiments, c'est à la fois un pincement et un soulagement, reconnaît celui qui portait déjà le maillot tricolore à Nagano à l'occasion des Jeux olympiques de 1998. Ce fut une année difficile avec Lausanne. Ce n'est pas l'idéal de finir comme ça, je n'ai pas livré une bonne saison et je n'ai pas eu l'impression d'aider beaucoup l'équipe. Mais j'ai le sentiment d'avoir donné tout ce que je pouvais. Ce sera émotionnel parce qu'il y aura la famille et des amis dans le public.»

Une cérémonie après le match

Le directeur sportif du club, Jan Alston, n'a pas assez de mots pour décrire cet homme débarqué en 2012 alors que l'équipe militait en LNB. «Si le LHC en est là aujourd'hui, c'est en partie parce que Cristo a accepté de venir alors que nous étions à l'échelon inférieur, précise le Québécois. C'est un grand monsieur à tous les niveaux. Sportivement et humainement.» Le club va non seulement rendre hommage à son gardien, mais aussi aux fidèles John Gobbi et Florian Conz, retraités demain soir. Le club ne veut logiquement rien dévoiler de la cérémonie, surtout qu'elle se tiendra dans une arène provisoire. Or, pour suspendre un maillot dans les combles de la patinoire, autant qu'elle soit définitive.

Dans sa boîte à souvenirs, Cristobal Huet n'a pas fait le tri. Quand on lui demande son souvenir le plus marquant, le papa d'Ewan et Ayden se montre bien incapable de n'en sortir qu'un seul. Le bonhomme a beau être singulier, il ne pense qu'au pluriel. «Les souvenirs les plus marquants, c'est quand on gagne, glisse-t-il avec le sourire. C'est ce qui reste. La montée en LNA (réd: National League) avec Lausanne, la Coupe Stanley avec Chicago, le titre avec Lugano et même les matches en France au début avec Grenoble. En fait c'est le plaisir d'être avec 25 gars et de partager un titre.»

Des discussions avec le club

Désormais privé de cartilage au genou gauche, Cristobal Huet va pouvoir laisser ses médicaments dans la boîte à pharmacie et purger son corps de toute aide chimique. Cette saison, afin de soulager sa jambe gauche, il s'est toujours relevé du côté droit. «Et personne ne l'a remarqué», précise-t-il en souriant. Et dans le futur, va-t-il devoir passer sur le billard afin de profiter de sa retraite sans avoir une articulation en dégénérescence? «On verra, explique celui qui a remporté le trophée Jacques Plante du meilleur gardien en 2014. Je vais pouvoir skier. Je sais que Stan Wawrinka a fait une greffe de cartilage, une opération assez récente et où il y a peu de feedback. A voir par la suite.»

Et l'avenir justement? «Je ne peux pas trop en parler maintenant, conclut-il. Des discussions ont toutefois été nouées avec le club.» Jan Alston appuie: «Notre objectif est de le garder. On pourra utiliser ses compétences, ses valeurs et son expérience pour continuer à grandir.» (ATS/nxp)

Créé: 23.03.2018, 15h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.