Dimanche 22 juillet 2018 | Dernière mise à jour 18:06

Hockey sur glace Shedden: «C'est toujours la même chose, à Berne»

Le coach de Lugano n'a pas goûté à la mansuétude arbitrale sur une charge de Gerber lors du succès des Ours 1-0 lors de l'acte II de la finale.

Doug Shedden: «Je suis dans cette ligue depuis sept ans et j'ai déjà vu ce cirque auparavant.»

Doug Shedden: «Je suis dans cette ligue depuis sept ans et j'ai déjà vu ce cirque auparavant.» Image: Keystone

LNA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les Luganais risquent de regarder attentivement la scène de la 54e minute. En milieu de patinoire, contre une bande, Beat Gerber a violemment chargé Grégory Hofmann.

Le Romand de la Resega a volé contre la balustrade. La joue ensanglantée, il a peiné à se relever. De manière surprenante, le quatuor arbitral a eu la main légère avec le défenseur du SCB. Surprenante pour beaucoup de monde, sauf pour Doug Shedden.

- Doug Shedden, franchement, vous y comprenez quelque chose, à cette sanction de deux minutes infligée à Beat Gerber?

«Non! Mon joueur saigne. Dans un tel cas, c'est minimum deux fois deux minutes de pénalité. Cela aurait même pu être cinq minutes et pénalité de match.»

- Comment, dès lors, l'expliquer?

«Les arbitres, lorsqu'ils sont venus me parler, m'ont dit que ce n'est pas la charge qui a fait saigner Grégory Hofmann. Je veux bien, mais alors qu'est-ce qui a causé la blessure?»

- Et c'est peu dire que cette décision a changé l'issue du match...

«Évidemment. Lorsque Ruefenacht marque, Berne aurait toujours dû se trouver à 4 contre 5. Et dans ces conditions, ils n'auraient probablement pas réussi à ouvrir le score. Mais vous savez quoi? C'est toujours ce que tu reçois lorsque tu viens jouer ici, à Berne. C'est toujours la même chose et ce, chaque année. Je suis dans cette ligue depuis sept ans et j'ai déjà vu ce cirque auparavant.»

- Mais ce soir, il faut dire que Berne était la meilleure équipe, non?

«Oui, je suis tout à fait d'accord. Ils étaient plus forts, plus rapides et en avance sur tous les pucks. Nous, nous avons pu compter sur une prestation fantastique de notre gardien Elvis Merzlikins. Mais en ne gagnant pas, nous l'avons gâchée. Et dire qu'en fin de rencontre, avant leur but, nous bénéficions tout de même d'un power-play. Il y avait la place pour voler ce match...» (Le Matin)

Créé: 05.04.2016, 23h38

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Contact

Service clients

Abonnement et renseignements
Nous contacter
lu-ve 8h-12h / 13h30-17h
Tél. 0842 833 833, Fax 021 349 31 69
Depuis l'étranger: +41 21 349 31 91
Adresse postale:
Le Matin, Service clients, CP, 1001 Lausanne

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.