Vendredi 14 décembre 2018 | Dernière mise à jour 08:47

Hockey sur glace Un sixième but pour Nico Hischier

Le Valaisan assure le succès des Devils, un couac mais des points pour les Suisses des Preds, des arrêts à gogo, un goal lumineux, du trash talking: l’essentiel de l’actu du hockey nord-américain.

Image: Sport-Center

Résultats

Los Angeles - New Jersey 3 - 6
Ottawa - Montréal 2 - 5
Tampa Bay - Boston 3 - 2
Vancouver - Nashville 5 - 3
Las Vegas - Chicago 4 - 3
Calgary - Minnesota 2 - 0
Arizona - Washington 2 - 4
Toronto - Detroit 4 - 5 (a. p.)
Florida - Colorado 2 - 5
Philadelphie - Columbus 3 - 4 (a. p.)
Pittsburgh - NY Islanders 6 - 2

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

1 Le couac des Prédateurs

Surprise à Vancouver, où les Prédateurs de Nashville qui dominent l’Association de l’Ouest ont trébuché devant des Canucks qui sont pour le moment exclus de la course aux séries éliminatoires (5-3).

A cette occasion, le nouveau joyau de l’équipe de Colombie-Britannique a une nouvelle fois démontré l’étendue de son talent. A la 39e minute, le recrue suédoise Elias Pettersson (20 ans) a rendu la rondelle intelligente et inscrit le 4-1 sur penalty.

Il compte 25 points en autant de sorties.

Les Suisses des Preds n’ont pas été que des figurants puisqu’ils ont laissé des traces sur la feuille des pointeurs. Yannick Weber a obtenu ses troisième et quatrième assists, Roman Josi son 15e.

2 Un 6e goal pour Hischier

Nico Hischier a livré un gros match à Los Angeles, où les Devils du New Jersey ont renoué avec la victoire (6-3). Le joueur de centre valaisan est passé par la poisse (voir point 4), la malice (il a écopé d’une punition pour simulation) et l’orgueil (il mérite une mention pour son implication défensive) avant d’inscrire son sixième but de la saison, le 5-3 à la 52e minute, en déviant un tir de Sami Vatanen devant le filet de Jonathan Quick.

Le défenseur Jonas Siegenthaler a pris part à la victoire des Capitals de Washington en Arizona (4-2), mais a conclu la partie avec un différentiel de -2. Nino Niederreiter a patiné pendant 15’07 avec le Wild du Minnesota, qui est rentré bredouille de Calgary (2-0).

Plusieurs Suisses ont été rayés de l’alignement par leurs entraîneurs. Ce fut le cas de Luca Sbisa (Islanders de New York, battus à Pittsburgh 6-2). De Sven Andrighetto (Avalanche du Colorado, victorieuse contre la Floride 5-2). De Denis Malgin (Panthers de la Floride). Et de Mirco Müller (Devils du New Jersey).

3 Le but de la nuit

On a déjà évoqué celui d’Elias Pettersson.

Donc, il est pour Sidney Crosby, des Pingouins de Pittsburgh, qui ont facilement disposé des Islanders de New York (6-2). Le joueur étoile des Pens a scellé le score dans un angle où il ne semblait pas vraiment possible d’enfiler l’aiguille.

Cela s’appelle la classe. Ou le talent. Ou la magie. Ou la roublardise. Peu importe le mot, c’est simplement bluffant. Et le capitaine de la franchise de Pennsylvanie présente désormais une fiche de 113 points en 65 matches contre les Isles. Simplement bluffant aussi.

4 Les arrêts de la nuit

Le premier appartient à un défenseur, Derek Forbort, des Kings de Los Angeles, qui a frustré Nico Hischier au prix d’un réflexe salvateur.

Sur le deuxième, Sean Couturier, le joueur de centre des Flyers de Philadelphie, était convaincu d’avoir touché la cible contre les Blue Jackets de Columbus.

Mais non. Sergei Bobrovsky, le gardien russe des Tuniques bleues, a réalisé une «Gordon Banks». A tel point que l’arbitre et des joueurs des Flyers ont eu besoin de visionner la scène sur l’écran géant afin de comprendre ce qu’il venait de se passer.

Columbus s’est imposé 4-3 après dix secondes de prolongation grâce à la deuxième réussite du match du défenseur Seth Jones.

Le podium est complété par le bon vieux Pekka Rinne, des Prédateurs de Nashville, auteur de cette parade spectaculaire à Vancouver.

5 Trash talking

Lors du premier tiers du duel entre les Sénateurs d’Ottawa et le Canadien de Montréal (5-2 pour les Habs), Zack Smith a été contraint de passer par la case cachot après avoir laissé trainer sa canne dans la zone dite intime de Max Domi.

Simple accident?

Non!

Si les bagarres sont en régression sur les patinoires de NHL, le trash talking est toujours en vogue. L’ailier gauche des Sens a tout simplement répondu à sa manière à une attaque verbale du joueur de centre du Tricolore qui était intervenue deux soirs plus tôt au Centre Bell.

Domi avait pris un malin plaisir à rappeler à son adversaire qu’il avait été soumis au ballottage plus tôt dans la saison. Une vraie humiliation.

(nxp)

Créé: 07.12.2018, 08h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.