Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Hockey sur glace Sprunger manquera le début de saison

Victime d’une commotion le 29 avril en match de préparation pour les Championnats du monde contre le Canada, l’attaquant de Fribourg-Gottéron ratera le début de saison prévu le 14 septembre.

Julien Sprunger

Julien Sprunger Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le deuxième meilleur buteur de l’exercice précédent, qui a repris les entraînements physiques avec ses coéquipiers tout en suivant un programme spécialisé, ne sera pas remis à temps pour le premier match contre Bienne.

«Cela devient vraiment serré», explique l’international, incapable de se prononcer sur son retour. «Le club ne me met aucune pression. Tout le monde est d’avis que je prenne le temps qu’il faudra pour me soigner complètement», affirme l’attaquant dans les colonnes de La Liberté. «J’ai beaucoup de retard par rapport aux autres et je recommence à zéro. Mais ça va mieux.»

Lorsqu’on évoque la commotion, le joueur des Dragons se souvient notamment «de légers maux de tête qui ne disparaissaient pas durant des mois». Il y a peu, l’attaquant est allé faire des analyses neurologiques du côté d’Atlanta. «J’ai fait beaucoup d’exercices, et cela m’a beaucoup aidé», explique-t-il. J’espère que tout cela ira plus vite que prévu. Je me sens beaucoup mieux, mais pas encore à 100%, et être en bonne santé demeure le plus important pour moi.» (si/Le Matin)

Créé: 24.07.2012, 14h41

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.