Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 23:51

Hockey sur glace Un Tchèque aux commandes du LHC?

Le multimillionnaire Zdenek Bakala souhaiterait racheter une partie du capital du club vaudois.

Zdenek Bakala a fait fortune dans la finance et le charbon.

Zdenek Bakala a fait fortune dans la finance et le charbon. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon des informations publiées par le quotidien 24 heures, un homme d’affaires tchèque installé sur la Côte ferait partie des repreneurs du Lausanne HC. Le club vaudois - en plein processus de vente - aurait en effet attiré les convoitises de Zdenek Bakala, un multimillionnaire de 59 ans qui a fait fortune dans la finance et le charbon.

L’ancien propriétaire de l’équipe cycliste Omega Pharma - Quick Step (de 2011 à 2018) est aujourd’hui un entrepreneur et un investisseur dans les secteurs de l'énergie, des médias, de l'agroalimentaire ainsi que de la restauration. Il fait partie des vingt plus grosses fortunes de son pays et est bien connu des universités romandes, lui le philanthrope, dont la Fondation Zdenek et Michaela Bakala, créée avec son épouse et établie à Genève, attribue notamment des bourses à des étudiants suisses et tchèques.

A noter que le futur capital-actions du LHC pourrait être majoritairement détenu pas deux personnes. L’identité de la seconde, qui serait également installée dans la région, n’a pas encore filtré.

Créé: 24.03.2020, 13h20

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.