Mercredi 19 septembre 2018 | Dernière mise à jour 16:38

Hockey sur glace Thibaut Monnet, que faites-vous à Kloten?

Ce week-end, la Swiss League reprend ses droits avec Kloten comme grand favori. Le Valaisan y jouera un rôle majeur.

Image: www.ehc-kloten.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Rien ne semble avoir changé à la Swiss Arena depuis la relégation encore dans toutes les mémoires. Les maillots retirés des anciennes gloires (Roman Wäger, Felix Hollenstein, etc.) sont toujours bien présents au plafond. Les bannières de nombreuses heures de gloires garnissent toujours la patinoire.

Dans les couloirs de l’enceinte, Felix Hollenstein erre toujours, comme au bon vieux temps. Une blague à gauche, une blague à droite. Deux mains serrées par-ci, deux autres par-là. Bref, une début de saison comme un autre. A deux pas de là, l’entraînement bat son plein.

Pourtant, au milieu de cette routine, il y a une révolution majeure qui est en train de se jouer en banlieue zurichoise. Pour la première fois en plus de 50 ans, Kloten ne commencera par les championnat dans l’élite. Renvoyé en Swiss League par Rapperswil au printemps passé, le club historique tente de se reconstruire peu à peu.

- Thibaut Monnet, pour être honnête, on avait oublié votre signature à Kloten…

(Rires) Je ne peux pas vous en vouloir. Cela s’est fait après la fin du championnat du monde au Danemark. Il faisait déjà trop chaud pour penser encore au hockey.

- Pardonnez notre question, mais que fait un joueur comme Thibaut Monnet à Kloten, en Swiss League?

Après une saison très compliquée à Ambri, j'avais besoin de me relancer et de retrouver davantage de temps de glace. Et puis, Kloten, c'est pas n'importe quelle équipe. C'est un joli challenge à relever. Ici, les dirigeants souhaitent que j'aide les jeunes de cette équipe. Ce rôle de vétéran me plaît bien. Je suis content de faire partie de cette aventure.

- Vaut-il mieux jouer le bas de tableau en National League ou le titre en Swiss League?

C'est précisément la question à laquelle j'ai dû répondre au moment de prendre cette décision. Même aujourd'hui, je ne suis pas vraiment sûr de la meilleure option. Vous savez, lorsqu'il y a moyen de jouer dans l'élite, même pour un club amené à se battre en bas de classement, c'est probablement mieux. Rien que pour l'espoir de faire une bonne saison et de jouer les play-off. Mais il y a des avantages des deux côtés.

- Qu'attendez-vous de ce passage à Kloten?

Jouer un rôle en vue dans cette Swiss League. Les dirigeants ont été clairs. Le but, après la relégation, est de remonter rapidement en National League. L'histoire nous a montré que ce n'était pas facile de franchir directement le saut après une relégation. Mais le mélange entre jeunes et vieux me plaît bien. Moi, je connais mon rôle dans cette équipe et je pense qu'il sera assez semblable à celui que j'ai eu par le passé.

- Avec un tel contingent, allez-vous perdre un match, cette saison?

(Rires) J'aimerais bien vous dire que l'on terminera cette saison invaincu, mais il faut être réaliste. Ce n'est pas aussi simple que cela. Nous savons pertinemment qu'il y aura des hautes et des bas au cours du championnat. C'est totalement normal et il ne faudra pas trop paniquer. Mais si l'on regarde notre contingent, on devrait tout de même faire une bonne saison.

- N'est-ce pas dangereux de partir avec un statut d'unique favori de la ligue?

Ce sera justement à nous de ne pas nous disperser et de travailler de manière correcte et régulière durant toute la saison. Et surtout garder les pieds sur terre à tout moment. C'est sûrement pour ce genre de choses que certains vétérans comme moi ont été engagés. Il ne faut pas oublier que le club est entré dans une phase de reconstruction. (nxp)

Créé: 14.09.2018, 13h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters