Mercredi 24 octobre 2018 | Dernière mise à jour 03:59

HOCKEY SUR GLACE Tristan Scherwey: «Je n’oublie pas mon rôle»

Le Fribourgeois est le meilleur réalisateur du CP Berne avec 12 buts marqués depuis le début de la saison. L’attaquant de 21 ans a encore laissé une forte impression samedi soir contre FR Gottéron (2-1).

Tristan Scherwey: «On attend de moi que j'apporte de l'émotion, des énergies.»

Tristan Scherwey: «On attend de moi que j'apporte de l'émotion, des énergies.» Image: Keystone

LNA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Tristan Scherwey, vous n’aviez encore jamais marqué autant depuis que vous évoluez en LNA! Meilleur buteur du CP Berne avec 12 réussites. Pas mal du tout…

Les buts rentrent, c’est cool! Cela fait toujours plaisir de marquer. Je ne sais pas comment expliquer cela. J’ai aussi disputé quelques matches durant lesquels les occasions étaient là, mais pas la réussite. Parfois, il n’y a pas grand-chose à comprendre.

Avez-vous changé quelque chose dans votre jeu?

Non, pas spécialement. J’ai toujours la même approche, le même style de jeu. Même si je marque davantage, je ne dois pas oublier quel est mon rôle dans cette équipe. On attend de moi que j’apporte des émotions et de l’énergie. Si je commence à penser que maintenant le buteur c’est moi, que je n’ai plus besoin de travailler, que je ne dois plus terminer mes charges, alors cela ne va pas le faire. C’est l’erreur que j’avais commise durant ma deuxième saison à Berne. J’avais commencé à jouer différemment après ma première saison, qui avait été bonne, et cela avait été un échec au final. J’en ai tiré les enseignements, et cela ne risque plus de m’arriver.

Avez-vous le sentiment que votre statut a changé cette saison au sein du club, de l’équipe?

Je dispute ma cinquième saison avec Berne, alors oui, forcément, cela évolue. Je n’ai que 21 ans mais je commence à accumuler de l’expérience. J’ai pris confiance aussi. Année après année, j’apprends toujours plus de choses. J’essaie sans cesse de m’améliorer. Pour un jeune comme moi, c’est ça le plus important: continuer à progresser.

Samedi face à FR Gottéron, vous n’avez pas marqué mais vous avez distribué plusieurs charges qui ont fait rugir la Postfinance Arena de Berne!

Il était important pour nous de bien entrer dans le match en essayant de les cueillir à froid. Ils avaient joué la veille, nous pas. J’ai essayé d’apporter de l’énergie dans cette rencontre en distribuant quelques charges.

On sent que depuis le changement d’entraîneur (Lars Leuenberger a remplacé le Finlandais Antti Törmänen), le CP Berne a retrouvé sa véritable identité: un jeu intense, physique, agressif et spectaculaire.

Avant, nous cherchions trop à faire du beau jeu, nous avions tendance à nous compliquer la tâche. Depuis quelques temps, nous avons modifié notre style. Nous recherchons désormais le chemin le plus direct au but, nous mettons davantage de pression sur les adversaires et nous tirons beaucoup plus au but. En somme, nous essayons de jouer le plus simplement possible. C’est ce qui nous a permis de sortir de notre mauvaise passe en enchaînant les victoires. Il y en a huit de suite maintenant. C’est pas mal du tout! (Le Matin)

Créé: 15.12.2013, 10h18

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.