Mercredi 23 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:39

Hockey sur glace Les trois étoiles de la semaine

Chaque semaine, «Le Matin» distribue ses bons points et récompense les trois meilleurs joueurs en National League.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

*** Andrei Bykov (FR Gottéron)

En un week-end, le joueur de centre des Dragons (photo Keystone) a presque marqué autant de points que depuis le début de saison. On appelle ça l’effet Cervenka. Ses deux buts et trois passes décisives ont permis à FR Gottéron de remporter six points face à Zoug et Davos. Certes, il ne faut pas réduire ses bonnes performances à la seule présence de Roman Cervenka à son aile. Mais il faut bien avouer que l’association des deux joueurs est magnifique à voir.

** Roman Cervenka (FR Gottéron)

En deux matches, le génial tchèque a montré ses deux visages. Vendredi, il s’est fait l’auteur d’un triplé à Zoug avant de devenir le fournisseur officiel de caviar le lendemain. Lorsqu’il évolue à ce niveau, Roman Cervenka (photo Keystone) n’est pas loin d’être le meilleur joueur de la ligue. Avec 14 points en 10 matches (1,4 point par match), il est d’ailleurs l’homme le plus productif de la ligue devant Andrew Ebbett et son 1,37 point par match.

* Mark Arcobello (Berne)

Plus en retrait récemment, le Bernois a rappelé ce week-end qu’il fallait toujours compter sur lui. S’il jouait dans n’importe quelle autre équipe de la ligue, Mark Arcobello (photo Keystone) serait flamboyant match après match. A Berne, on n’a pas besoin de lui tous les soirs. Souvent discret, il sait sortir au bon moment. C’est lui qui a mis le SCB sur le chemin de la victoire samedi, contre Zoug, en marquant le 1-0. Important dans le repli défensif, il est le joueur complet par excellence.

Le joueur à suivre: Lino Martschini (Zoug)

Vous vous souvenez de Lino Martschini? Mais oui, vous savez, le génial joueur de Zoug haut comme trois pommes. Et bien figurez-vous qu’il est de retour. Parti faire le tour du monde durant les deux premiers mois de championnat (Non, on rigole. Il était juste nul), il a recommencé à jouer sérieusement ce week-end. Le fait d’être aligné avec Garrett Roe et Viktor Stalberg doit également jouer un rôle. Toujours est-il que les problème de Zoug pourraient être bien moins graves si Lino Martschini commençait à jouer au hockey.

Le bonnet d’âne: Harold Kreis (Zoug)

La dernière fois que Zoug avait aligné sept défaites, le Herti existait encore et faisait presque figure de patinoire moderne. C’était lors de la saison 2005-2006. Actuellement englués dans pareil bourbier, les pensionnaires de la Bossard Arena ne trouvent pas de solution. Et Harold Kreis le premier. Certes, l’arrière-garde comporte des blessés importants, mais se planter sept fois de suite lorsque l’on peut compter sur Tobias Stephan, Raphaël Diaz, Viktor Stalberg, Garrett Roe, Lino Martschini, Dominic Lammer ou Reto Suri est proche de la faute professionnelle.

Créé: 06.11.2017, 10h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.