Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 05:19

Motocyclisme 77, impair... et impasse

Au Japon, on adore Dominique Aegerter. Mais cela ne change rien à sa situation: à moins d’un miracle, le Bernois découvrira un nouveau paddock l’an prochain.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un jaune qu’on voit de loin, car l’homme a le goût de la provocation. Ce sont ses couleurs. Il y a aussi son numéro, ce double 7 qui rappelle Barry Sheene et que Dominique Aegerter utilise depuis toujours.

Dans le paddock de Motegi, au Japon, hasard – peut-être dirigé! – des choses, le container qui lui sert de loge particulière, de salle à manger et d’endroit où il peut se concentrer avant de prendre la piste, porte le bon numéro. 77, impair et, malheureusement impasse: les dernières incertitudes sur la composition du peloton Moto2 2019 devraient être levées dans les heures qui viennent.

Et on ne parle plus de Dominique Aegerter. Que va-t-il devenir? Domi aurait une touche en mondial Supersport dans le team des frères Kallio qui joue cette année le titre avec l’Allemand Sandro Cortese. Il pourrait compléter son programme avec la Moto E, histoire de garder un pied dans le paddock des GP.


LES PARENTS DE SHOYA TOMIZAWA FIDÈLES

Les parents de Shoya Tomizawa sont restés fidèles à celui qui était l’équipier de leur fils, lorsque celui-ci avait trouvé la mort à Misano, en 2010. Tradition japonaise: Mme et M. Tomizawa sont arrivés dans le paddock avec des cadeaux pour ceux qui ont aidé et qui aimaient leur fils; ils portent d’ailleurs - du jeans jusqu’au couvre-chef – les couleurs jaunes du 77!


L’HIVER DE TOM LÜTHI SERA BIEN REMPLI

Tom Lüthi est arrivé mardi matin à Tokyo. Statut de pilote MotoGP oblige, il a droit, cette année, à une chambre dans l’hôtel sis à l’intérieur même du complexe de Motegi: «C’est bien sûr pratique, par rapport à la distance, parce que j’étais habitué, ces dernières années, à me taper une heure de route chaque matin et chaque soir, depuis l’une des deux villes importantes les plus proches du circuit.» S’il est hors de question, pour lui, de solder ses quatre dernières courses en MotoGP, Tom planche actuellement sur son programme hivernal. Qui sera rempli: «Avec des premiers essais de la nouvelle Moto2 la semaine qui suivra l’ultime GP de la saison, puis différentes opérations promotionnelles, avant de commencer l’entraînement – glisse et supermotard - avec Philippe Dupasquier. Jason, le fils de l’ancien vainqueur de GP en cross 125, a repris la course le week-end dernier, dans le cadre du mondial junior: il s’est classé 17e à Albacete.


JESKO RAFFIN, LE CHAMPION D’EUROPE, EST AU JAPON

Le Zurichois Jesko Raffin est devenu, le week-end dernier, champion d’Europe Moto2 pour la deuxième fois: «Sous une pluie terrible, ce fut très... tactique», rigole Jesko. Qui est de retour en GP pour les quatre dernières courses de la saison (on l’avait déjà revu à Misano, puis à Alcañiz). Engagé l’an prochain dans la nouvelle Coupe du monde F.I.M. de MotoE, les motos électriques, Raffin participera-t-il aux premiers tests de Jerez de la Frontera, du 23 au 25 novembre, alors que le championnat d’Europe vivra sa finale, à Valencia? «Je dois encore discuter avec Fred Corminboeuf, mon employeur en championnat d’Europe. Peut-être que je roulerai avec la MotoE le premier jour des tests (le vendredi), avant de revenir à Valencia pour les qualifications du samedi et la course du dimanche.»

Créé: 18.10.2018, 11h52

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.