Vendredi 19 juillet 2019 | Dernière mise à jour 08:26

Motocyclisme «Accusé Lüthi, levez-vous!»

Tom Lüthi a été puni suite à une attaque «musclée» sur l’Espagnol Xavi Vierge. Qu’a-t-il à dire pour sa défense?

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est des tribunaux où des décisions importantes doivent être prises immédiatement. C’est le cas, désormais, en compétition motocycliste au plus haut niveau, et c’est finalement bien ainsi. Parce que l’époque où il fallait déposer une réclamation, que les juges devaient entendre les différentes parties, que des avocats intervenaient, cette époque-là avait ceci d’énervant qu’une affaire survenue lors d’une course au mois de mars pouvait connaître son dénouement... en novembre.

Plus rien de tout cela désormais: la Direction de course a une série de sanctions à sa disposition, qu’elle utilise immédiatement. Comme ce fut le cas contre Tom Lüthi, auteur d’une attaque jugée trop agressive sur Xavi Vierge. La punition - un «long lap», soit un détour obligatoire par une trajectoire extérieure qui ne lui a certes fait perdre qu’une place, mais qui a mis fin à son magnifique retour - a été indiquée, le «coupable» la respectée. Mais il a dû attendre la fin de la course pour s’expliquer!


«JE N’EN DÉMORDS PAS: C’EST SÉVÈRE»

Accusé Lüthi, qu’avez-vous à dire? «J’ai immédiatement été vers Xavi Vierge, on s’est expliqué, je me suis excusé. Mais je n’en démords pas, la sanction est sévère.» Mais il y a eu contact? «Oui, nous sommes arrivés tous les deux très, très vite à cet endroit, nous avons freiné tous les deux très tard. Si j’étais arrivé de loin pour attaquer Xavi, j’aurais compris, mais j’étais à ses côtés, à l’intérieur. Il a lâché le frein, j’ai dû en faire de même pour éviter la catastrophe, j’ai touché sa roue arrière. Je comprends qu’il soit fâché, parce qu’il ne marque aucun point. Mais là, c’est un accident de course, un point c’est tout.» Un accident qui, autrefois, n’aurait entraîné que des discussions. Mais il y a désormais un accord non écrit qui dit que lorsqu’il y a contact, il y a punition si un des deux pilotes tombe.


LORENZO À LE RETRAITE, MARQUEZ JUNIOR PROMU?

C’est notre confrère de la «Gazzetta dello Sport» qui émet cette possibilité: conscient que sa chute d’Assen aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves pour lui, Jorge Lorenzo, qui a suivi les courses à la télévision depuis son appartement tessinois, réfléchirait sérieusement à précipiter sa retraite à la fin de la saison, alors qu’il a encore un contrat d’une année avec le HRC, le service compétition de Honda. Dans ce cas, les Japonais feraient passer Takaaki Nakagami dans le team officiel Repsol, aux côtés de Marc Marquez, la place ainsi laissée libre dans l’équipe satellite LCR, aux côtés de Cal Crutchlow, pouvant revenir à... Alex Marquez, le petit frère du champion du monde.


MARQUEZ SENIOR: ET DE DIX!

Imbattable, une fois encore. Dix pole-positions de suite, dix victoires de rang sur un même circuit: Marc Marquez se met désormais à effacer les records de la légende de la moto, Giacomo Agostini. Le bel Ago avait gagné neuf fois de suite à Imatra, Marc Marquez, grand frère d’Alex, a gagné dix fois d’affilée sur ce toboggan tourniquet du Sachsenring, ses virages à gauche qu’il adore, ses pièges qu’il évite et qui n’épargnent pas ceux qui tentent de lui résister, pas vrai M. Alex Rins? Les autres? Dominés, comme Viñales et le courageux Crutchlow. Presque humiliés, quand on regarde dans le camp Ducati où, depuis plusieurs semaines, Andrea Dovizioso n’est plus assez fort pour être un numéro 1 capable de remettre en question le phénomène Marc Marquez. Valentino Rossi? Il est toujours là. Et on l’a vu, parce que Marquez était si seul au monde, que pour assister à un peu de bagarre, il fallait regarder derrière. Loin derrière.


DRAPEAU ROUGE POUR MOTOS VERTES

La première course de l’histoire de la Coupe F.I.M. Moto E a été arrêtée au sixième tour, suite à la chute spectaculaire de l’Italien Lorenzo Savadori. Sa moto a rebondit dans le bac à sable, avant d’aller exploser un airfence, ces éléments gonflables de protection qui bordent les circuits. C’est le Finlandais Niki Tuuli qui s’impose, devant Bradley Smith et Mike Di Meglio. Obligé de s’élancer de la dernière ligne, Jesko Raffin marque les trois points de la treizième place.


DUPASQUIER TOUJOURS TRÈS RÉGULIER

Un nouveau week-end à 19 points - huitième samedi, cinquième dimanche - pour le Fribourgeois Jason Dupasquier, dans le cadre de la Red Bull Rookies Cup. Dans la seconde course du Sachsenring, Jason a été plus présent que jamais, échouant finalement à 6 centièmes du podium, après la pénalité infligée à l’Australien Billy Van Eerde. Devant, les deux hommes forts de la catégorie, l’Espagnol Tatay et le Japonais Kunii, ont encore évolué sur une autre planète.

Créé: 07.07.2019, 22h22

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.