Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 01:57

Motocyclisme «Un Bernois, ça a la tête dure!»

Thomas Lüthi a été victime d’un «highside» sur la piste mouillée de Sepang. Il s’est relevé un peu sonné, mais très décidé.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«A quelques 100 mètres près, c’était au même endroit que l’an dernier. Heureusement, les conséquences sont nettement moindres»: Gilles Bigot, le chef technicien de Thomas Lüthi, est parti aux nouvelles au Centre médical. Comme il y a douze mois...

En 2017, Tom était ensuite passé par la case hôpital. Il en était revenu avec un verdict sérieux: fracture de l’astragale de son pied gauche. Fin de saison. Avant même de prendre le départ du GP de Malaisie Moto2, Franco Morbidelli était ainsi devenu champion du monde, par ko de son dernier adversaire.

Rien de cela, cette fois: «Nous avions fait le bon choix en optant pour les pneus pluie mediums. Après avoir pris mes marques, j’ai pu régulièrement hausser mon rythme. Peut-être un peu trop à l’entrée de ce virage No 3. L’arrière a décroché, j’ai été éjecté, j’ai plongé la tête la première devant la roue avant et j’ai tapé le sol. Mais je suis Bernois. Et un Bernois, ça a la tête dure!»

Dix-huitième sur la grille, Tom n’a été précédé que par deux autres Honda, les officielles de Marquez et Pedrosa: «Oui, mais eux, ils évoluent dans un autre monde», rigole Lüthi. Dont on se dit que, si les conditions devaient être difficiles, il y a peut-être un joli coup à jouer en course: «Il y a plus de possibilités pour les pilotes de derrière de réussir quelque chose sous la pluie, mais il y a aussi plus de risques. Alors, ces fameux premiers points, je préférerais pouvoir aller les chercher dans des conditions normales; je suis persuadé qu’avec le travail réalisé ces derniers jours, c’est possible.»


LES BONS CONSEILS DU FUTUR EX-COMPLICE DE LÜTHI

Dans deux semaines, au soir du GP de Valence, la collaboration entre Thomas Lüthi et Gilles Bigot, son chef technicien, se terminera. Tom rejoindra quelques jours plus tard l’équipe allemande Dynavolt Intact GP et retrouvera Gilles comme concurrent direct en Moto2, le technicien français restant fidèle à ses couleurs actuelles, où il travaillera avec l’Espagnol Xavi Vierge.

Après deux titres de vice-champion du monde Moto2 et cette année en MotoGP si compliquée, les chemins des deux hommes vont donc se séparer: «Contrairement à l’image qu’il donne, Tom est souvent très impatient et il aime par-dessus tout la vitesse. Aujourd’hui encore, il ne commet pas une grosse erreur, mais s’il avait été un peu plus patient, il y avait moyen de gagner encore quelques rangs sur la grille. Son futur retour en Moto2? Il devra d’abord maîtriser ses envies et éviter de vouloir dès les premiers essais montrer à tout le monde qu’il peut encore rouler tout devant. Il ne devra pas plus croire qu’il entamera ce nouveau défi – les Moto2, dès 2019, seront propulsées par un trois cylindres Triumph et bénéficieront de certaines aides électroniques – avec un avantage, parce qu’il a découvert cette année, en MotoGP, cette fameuse électronique. Après, même si nous serons désormais adversaires, je sais très bien qu’avec son talent, il peut encore réussir de superbes choses.»


Marc Marquez pénalisé de six places

Le champion du monde Marc Marquez (Honda) a été privé de sa pole position peu après 19 heures, à Sepang. Accusé par le Collège des commissaires d’avoir gêné l’Italien Andrea Iannone (Suzuki), l’Espagnol a été pénalisé de six places sur la grille de départ du GP de Malaisie MotoGP. C’est ainsi le Français Johann Zarco (Yamaha) qui s’élancera de la meilleure place, dimanche matin, devant Valentino Rossi (Yamaha) et Andrea Iannone.


JORGE LORENZO A JETÉ L’ÉPONGE

On l’imaginait après l’avoir vu grimacer la veille: Jorge Lorenzo n’est pas remonté sur sa Desmosedici en cette deuxième journée d’essais. C’est le pilote de test de Ducati, Michele Pirro, qui lui a succédé.

Communiqué officiel de la marque italienne: «Hier, Jorge a essayé de rouler, mais il avait mal. Et ce matin, la situation de son poignet gauche n’était pas meilleure. Il a ainsi décidé, en accord avec le team, de ne pas poursuivre.» Tout aussi immédiatement, le paddock a pris feu. Le bruit du jour? «Jorge a fait le déplacement de Malaisie parce que s’il avait encore renoncé, la dernière partie de son contrat n’était pas payée.» Un bruit, rien qu’un bruit...


ESSAIS QUALIFICATIFS RACCOURCIS EN 2019?

Ce n’est pas encore officialisé, mais il fort probable que dès l’an prochain, notamment pour pouvoir caser les séances d’essais et les courses de MotoE, la durée des essais qualificatifs en Moto2 et en Moto3 soit raccourcie. Du même coup, les responsables du championnat espèrent que les pilotes de la plus petite des catégorie, habitués à s’attendre en permanence sur la piste pour se lancer dans un ultime tour de tous les risques, changeront leur manière de faire.


LA PLUIE MENACE, L’HORAIRE EST MODIFIÉ

Pour anticiper les éventuels problèmes dus à la météo – ce samedi, on a pris 1 h 20 de retard après un orage violent -, les responsables du championnat du monde ont décidé d’avancer tout le programme de dimanche de deux heures.

Cela donne, en heures suisses: Moto3 à 3 heures du matin, Moto2 à 4 h 20 et MotoGP à 6 heures. Si, malgré cela, le programme devait prendre beaucoup de retard, une ou plusieurs courses pourrai(en)t être renvoyée(s) à... lundi!

Créé: 03.11.2018, 13h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.