Lundi 30 mars 2020 | Dernière mise à jour 15:11

Motocyclisme Marquez et l'épaule éprise de liberté

Cela ferait un joli titre pour une joyeuse comédie. Cela tombe bien, le personnage principal est joyeux. Mais il est surtout courageux et dur au mal...

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La chute de Marc Marquez, samedi à Valence.

Marc Marquez, 22e (chute) et, il l’espère, dernière pour ce nouvel exercice triomphal, millésime 2018. La pluie ayant fait relâche pour quelques heures sur le circuit Ricardo Tormo, de Cheste – les courses de dimanche, tous les météorologues semblent d’accord, seront mouillées –, la trajectoire est devenue de plus en plus claire au fil des heures. Donc des tours. Et si ceux condamnés à passer par Q1 (la première partie des qualifications), comme le futur auteur de la pole position Maverick Viñales ont eu une occasion supplémentaire de «sentir» les conditions, Marquez et d’autres (Johann Zarco, notamment) n’ont pas eu le choix: ils se sont lancés à fond sur un terrain en partie inconnu. Et pour le champion du monde, il y a eu des conséquences: une chute à grande vitesse dans le virage No 4, des rouler-boulés plus ou moins contrôlés. Et, immédiatement, un cri et une grimace de douleur: comme lors de son tour d’honneur au Japon, quelque minutes après s’être assuré un nouveau titre mondial, Marquez s’est déboîté son épaule gauche. A Motegi, son frère Alex était immédiatement intervenu; près de Valence, il a fait un passage par son camion pour en ressortir quelques minutes plus tard, épaule remise. Il allait pouvoir reprendre la piste, signer le cinquième chrono et s’offrir une autre frayeur. Promis, juré, l’opération (au propre comme au figuré) consolidation est programmée début décembre à Barcelone. Car avant, il y a une ultime course au programme et, mardi et mercredi, les premiers essais en vue de 2019.


MOTOGP 2019: LE 12 AU DÉPART

Maverick Viñales veut récupérer le numéro de ses débuts.

Il n’y a pas eu de repêchage de dernière minute pour Tom Lüthi, mais son numéro fétiche sera bel et bien présent en MotoGP l’an prochain: l’Espagnol Maverick Viñales va en effet troquer son matricule No 25 contre le 12: «C’était mon numéro à mes débuts, en Coupe Conti. Et l’année de mes 12 ans, je battais tout le monde avec ce dossard. J’ai l’impression de plus m’identifier à ce numéro qu’à celui que j’arbore actuellement. Allez, entre nous, vous aurez bien compris que j’essaie, du même coup, de provoquer la chance!» On la lui souhaite.


LÜTHI À 93 MILLIÈMES DE ROSSI

L’histoire retiendra qu’à la veille de sa dernière course en MotoGP, Thomas Lüthi a signé sa meilleure performance personnelle en qualification, avec un 17e chrono, à 93 millièmes de sa majesté Valentino Rossi, qui sera ainsi son voisin direct sur la sixième ligne de la grille de départ. «Les chiffres disent: pas mal. L’impression tient un autre langage: j’étais prêt pour faire encore mieux, ma moto pas. Gros problème de grip. Dans le dernier tour, j’ai évité de justesse un highside. C’était l’épisode sec du week-end, maintenant, je peux me préparer mentalement pour une course sous la pluie; il faudra tenter de surnager avec les autres.»


VIÑALES-ROSSI: DUEL À DISTANCE

Valentino Rossi et le public de Valence.

Qui montera sur la troisième marche du podium du championnat MotoGP 2018 derrière Marc Marquez et Andrea Dovizioso? Deux points séparent les deux pilotes officiels Yamaha avant cette finale. Et quinze rangs sur la grille de départ: «Mon but est de gagner la course, je ne me focalise pas sur ce duel interne», essaie de convaincre Maverick Viñales qui est devenu, après Marc Marquez (Aragon), le deuxième pilote à réussir la pole position après avoir dû passer par Q1, la phase préliminaire des qualifications réservée à ceux qui ne pointent pas dans le top 10 au terme des trois premières séances d’essais libres.

Créé: 17.11.2018, 17h52

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.