Lundi 1 juin 2020 | Dernière mise à jour 00:00

Motocyclisme L'orage et le désespoir de Lorenzo

Alors que l’orage quotidien éclatait sur le circuit de Sepang, Jorge Lorenzo est venu s’expliquer. Il souffre, mais ne prendra sa décision finale que samedi matin.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Jorge Lorenzo.

«Il n’y a que sur la moto que je pourrai me rendre compte de ma condition. L’essentiel sera de ne pas prendre de risques»: ainsi parlait Jorge Lorenzo jeudi, à Sepang. L’Espagnol a tenu parole, en couvrant plus de tours ce matin que cet après-midi. En cherchant une position de conduite la plus confortable possible en regard de son état physique – il a subi une opération du poignet gauche il y a quelques jours. Vingt-quatrième et dernier, à 3,5 secondes du meilleur temps, que dit Monsieur Jorge? «Je me sens mieux qu’au Japon, mais les difficultés sont encore énormes. Si je ne constate pas une importante amélioration samedi matin, je renoncerai au GP.»


ALEX RINS: LE CHAUD... ET LE SHOW

L’Espagnol Alex Rins n’est pas prêt d’oublier son début de week-end en Malaisie. Jeudi après-midi, l’une de ses motos a pris feu, alors que ses techniciens procédaient à une intervention habituelle – la moto étant prête, on la met en marche pour un ultime contrôle, devant le stand. C’est à cet instant que du carburant est tombé sur l’échappement, prenant feu immédiatement. Le sinistre a été important, mais les réflexes des hommes de Suzuki ont été rapides. Ils sont parvenus, à l’aide d’extincteurs, d’éviter le pire, même si cette alerte a signifié pour eux un paquet d’heures supplémentaires, jeudi soir. Et vendredi, Rins leur a dit merci à sa manière: en signant le meilleur temps du jour!


TOM LÜTHI NE SE REND PAS

Dix-huitième de la deuxième séance d’essais libres – à l’heure de la course, dimanche -, Thomas Lüthi était partagé entre deux sentiments: «Content du travail effectué et des sensations, mais je pensais vraiment que mon amélioration par rapport à ce matin serait plus importante. Visiblement, les averses survenues dans la journée ont modifié le grip de l’asphalte. Mais le plus important, c’est que contrairement au premier jour, en Australie, je sens la limite, j’ai l’impression de maîtriser mieux ma moto. On a encore rassemblé de nombreuses informations, qu’il faudra mettre en pratique samedi.»


LE RETOUR DE MAX BIAGGI OFFICIALISÉ

Peter Oettl, Aron Canet et Massimiliano Biaggi.

Depuis deux ans, l’ancien quadruple champion du monde 250 (avant de remporter deux titres supplémentaires, en Superbike) et adversaire historique et mythique de Valentino Rossi, Massimiliano Biaggi, rêve de revenir dans le paddock avec sa propre équipe. Ce sera fait en 2019: «Max» a trouvé un accord avec le team de Peter Oettl (le papa de Philipp, qui va monter en Moto2) et il alignera l’an prochain l’Espagnol Aron Canet, au guidon d’une KTM en Moto3.

Créé: 02.11.2018, 20h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.