Mercredi 14 novembre 2018 | Dernière mise à jour 16:40

JO 2018 Half-pipe: Hablützel déclare forfait

Coup dur pour la délégation suisse, le snowboardeur zurichois a été contraint de renoncer aux JO de Pyeongchang en raison d'une commotion.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'équipe de Suisse masculine de snowboard freestyle est décimée. Après Iouri Podladtchikov, David Hablützel a lui aussi été contraint de renoncer aux JO de Pyeongchang.

C'est le coeur lourd que David Hablützel a communiqué sa décision, trois jours après celle du champion olympique en titre de half-pipe, en accord avec ses entraîneurs et le corps médical. Cinquième aux Jeux de Sotchi alors qu'il n'avait que 17 ans, le Zurichois n'est pas en mesure de défendre ses chances en Corée du Sud.

«J'ai tout fait pour être à nouveau en forme à temps. Mais je sens que mon corps est seulement à 60-70% de ses capacités», explique-t-il dans un communiqué diffusé par Swiss Olympic. «Cette décision a été dure à prendre, mais c'est la bonne», souligne-t-il. David Hablützel s'est astreint à trois séances d'entraînement sur le demi-tube de Pyeongchang. «Il manquait d'assurance, et ne pouvait pas effectuer tous ses tricks», a expliqué l'entraîneur en chef Pepe Regazzi, conscient qu'une participation du Zurichois n'avait aucun sens dans ces conditions.

L'équipe de Suisse masculine de snowboard freestyle est décimée. Après Iouri Podladtchikov, David Hablützel a lui aussi été contraint de renoncer aux JO de Pyeongchang.

A l'image de Iouri Podladtchikov, David Hablützel a chuté lourdement en compétition peu avant ces JO 2018. Il avait été victime d'une commotion cérébrale le 20 janvier à Laax, heurtant le bord du pipe sur le premier saut de son deuxième run. Il avait également souffert de fortes contusions.

Pepe Regazzi perd donc un deuxième atout majeur avant l'épreuve de half-pipe, dont les qualifications sont prévues mardi. Les espoirs suisses dans la discipline reposent désormais sur les épaules du Vaudois Pat Burgener (23 ans), 8e du classement FIS, du jeune Elias Allenspach (16 ans) et de Jan Scherrer. (ATS/nxp)

Créé: 12.02.2018, 07h47

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.