Lundi 9 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:37

Formule E Sébastien Buemi sera le favori de l'e-Prix de Paris

Le pilote vaudois compte bien s'imposer dans le centre historique de la Ville-Lumière face à son éternel rival, le Brésilien Lucas Di Grassi.

Sébastien Buemi compte bien ajouter l'e-Prix de Paris à son palmarès.

Sébastien Buemi compte bien ajouter l'e-Prix de Paris à son palmarès. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Paris organise le deuxième e-Prix de son histoire, en plein centre historique de la capitale. Vainqueur samedi dernier à Monaco, Sébastien Buemi sera une fois encore le favori logique.

Cette course au coeur de Paris devrait proposer un nouvel épisode du duel entre Buemi et son éternel adversaire, le Brésilien Lucas Di Grassi. Les deux pilotes écrasent la concurrence lors de cette saison III de formule E. Quatre victoires pour le Suisse, contre une pour Di Grassi, qui a en outre terminé 2e à trois reprises derrière Buemi.

Buemi en position de force

Cette mainmise dure depuis le lancement de ce championnat en automne 2014. Le pilote vaudois est le recordman des victoires dans la série avec 10 succès. Di Grassi est 2e du palmarès avec 5 victoires. Buemi est aussi celui qui a signé le plus de pole positions et de meilleurs tours (7), et il a amassé un total de 402 points, contre 375 pour le Brésilien.

Le circuit parisien mesure 1,93 km et compte 14 virages. Il est dessiné autour des Invalides. L'an dernier, Lucas Di Grassi s'y était imposé et Buemi avait terminé au 3e rang, après des qualifications mitigées.

Un tracé très technique

Le tracé est considéré comme l'un des plus techniques de la saison. La principale difficulté concerne l'adhérence, qui est assez faible. Si le temps est frais, comme c'était le cas l'an dernier, les pilotes auront de la peine à mettre les pneus à la bonne température.

Devant leur public, les pilotes français auront à coeur de briller. Ceux qui ont a priori les meilleures chances d'y parvenir sont d'une part Jean-Eric Vergne (Techeetah), 2e l'an dernier, et qui attend toujours son premier succès dans la discipline. De l'autre, Nicolas Prost, le coéquipier de Buemi, a lui déjà gagné trois fois, mais pas encore cette saison. (si/nxp)

Créé: 19.05.2017, 10h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.