Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 13:45

Ski alpin Didier Défago: «Le Lauberhorn, c'est unique»

Champion olympique et vainqueur à Wengen en 2009, le Valaisan est particulièrement attaché au tracé mythique de l’Oberland bernois.

Didier Défago est attaché à la course du Lauberhorn mais regrette que l'argent soit au coeur du problème.

Didier Défago est attaché à la course du Lauberhorn mais regrette que l'argent soit au coeur du problème. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La course du Lauberhorn va-t-elle disparaître du calendrier de la Coupe du monde à l’horizon 2022? La possibilité existe depuis que la fédération suisse, en conflit avec le comité d’organisation de la course mythique, a demandé à ce que les épreuves de l’Oberland soient retirées du calendrier de la Coupe du monde la saison 2021-2022.

Pour Didier Défago, champion olympique en 2010 et vainqueur au Lauberhorn en 2009, une telle issue serait un coup dur pour tous les amoureux de ski. «Ma génération, notamment, a fortement été marquée par le Lauberhorn et il est évidemment difficile de s’imaginer sa disparition, Pour l’instant, ce ne sont que des éventualités, tempère le Valaisan. Je ne connais pas tous les détails, mais l’argent est bien sûr le nerf du problème, avec notamment la question des droits TV. Il faut espérer que le sport reviendra vite au centre du débat. Le Lauberhorn est ancré dans nos mœurs, c’est un mythe. Mais ce n’est pas pour autant que cette course doit arrêter son évolution», souligne celui qui est désormais notamment actif en tant que concepteur de pistes.

Un mythe

Didier Défago entretient évidemment un lien affectif particulier avec ce «monstre» qu’il avait dompté en 2009, un peu plus d’une année avant son titre olympique de descente à Vancouver. «J’aurais bien voulu la gagner plus souvent, sourit-il. Elle est mythique, elle fait partie de l’histoire du ski. Il y a le panorama, mais aussi cette ambiance sensationnelle. Le Lauberhorn, c’est une piste atypique. En tant que concepteur, c’est le genre de tracé qui s’est perdu avec le temps et que j’aimerais rencontrer plus souvent sur le circuit. Il y a des passages étroits et très exigeants ainsi que des passages spectaculaires comme la Tête de chien par exemple. Et puis, plus de 2 minutes 30 de descente, c’est unique.»

En 2009, Didier Défago avait remporté la descente du Lauberhorn.

Tandis que le comité d’organisation des courses du Lauberhorn a fait appel au Tribunal arbitral du sport pour régler cette affaire, reste à espérer une résolution positive du conflit. «L’important, pour les jeunes et l’avenir du ski suisse, est qu’une course de Coupe du monde reste chez nous en Suisse, peu importe où.»

A Crans-Montana par exemple, qui serait sur les rangs s’il était question de récupérer la place de Wengen, comme en a fait écho «Le Nouvelliste» mercredi? «Pourquoi pas, répond Défago. Chez les filles, cette station est déjà rodée et a une place fixe dans le calendrier. Pour les garçons par contre, il y aurait encore du boulot avant de pouvoir y organiser des courses de Coupe du monde...»

Au final, l’argent aura sans aucun doute le dernier mot.

Cyrill Pasche

Créé: 22.05.2020, 10h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.