Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 11:02

Ski alpin Gut: «Mon meilleur niveau n’est pas loin»

Lara Gut (14e à Sölden) se montrait satisfaite de son début de saison en slalom géant tout en pointant du doigt sa marge de progression.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lara Gut, comment est-ce que vous considérez ce top 15 pour commencer la saison?

En première manche ça s’est bien passé, j’ai réussi à skier comme je le voulais. C’était moins compliqué que ce à quoi je m’attendais. Et ça c’est positif, parce que l’année passée le slalom géant avait toujours été une bataille, je n’étais jamais parvenue à trouver le rythme.

Et la deuxième manche?

Sur cette piste, il faut se battre, il faut mettre du rythme, et j’ai eu de la peine, oui. Ça a un peu viré au cauchemar sur le second parcours, dans ces mauvaises conditions, parce que je suis encore en train de chercher mon début de virage. Mais franchement par rapport à l’année passée, c’est un autre monde. Ok, j’ai mal interprété la deuxième manche, mais les sensations étaient là.

Que retenez-vous de positif dans votre technique?

En deuxième manche, dès que j’ai commencé à appuyer sur le ski, j’ai fait un des meilleurs temps sur un secteur. Donc ça me montre que mon meilleur niveau n’est pas très loin, il faut juste que je continue à travailler dans la bonne direction. Ça va revenir.

A vous entendre, il y a une grande amélioration par rapport à l’hiver dernier?

Evidemment. L’hiver passé, j’ai galéré toute la saison en slalom géant. Tandis que là j’ai vraiment senti que j’avais de la marge. Il y a des signes qui montrent que je suis bien sur mes skis, sinon je serais complètement perdue. Alors que là je sais exactement ce qu’il manque.

Vous êtes optimiste pour la suite dans cette discipline?

Je suis consciente que je ne suis pas encore en train de skier comme j’ai pu le faire par le passé. Mais c’est aussi beaucoup mieux que ce que j’ai déjà pu montrer. Ça fait dix ans que je suis sur la Coupe du monde. Il y a des hauts et des bas, simplement. Je ne pars pas de cette course en souriant et en me disant que ma course était géniale, mais je prends le positif parce que je sais où je dois encore progresser. (nxp)

Créé: 27.10.2018, 14h52

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.