Mardi 18 décembre 2018 | Dernière mise à jour 22:40

JO2018 On a testé le contrôle antidopage

Avant et pendant les JO, les athlètes doivent régulièrement prouver qu’ils sont propres. La procédure des tests est contraignante. Nous l'avons testée.

Mag & Laura

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En douze ans de pratique, Catherine Lambelet a suivi des centaines de sportives suisses jusqu’aux toilettes. Contrôleuse antidopage pour la fondation Antidoping Suisse, elle effectue des visites inopinées chez des athlètes, aussi bien amatrices que professionnelles, afin de les soumettre à des tests urinaires. Un processus rigoureux et contraignant pour l'athlète, soumis à des règles strictes.

Magali Di Marco, ex-triathlète professionnelle et collaboratrice au «Matin», s’est soumise au rituel du contrôle antidopage.

Vidéo

Par Mag et Laura

Retrouvez toutes nos capsules sur Facebook et Youtube (Le Matin)

Créé: 21.02.2018, 07h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.