Lundi 25 mai 2020 | Dernière mise à jour 07:49

Ski alpin Didier Défago: «De bonnes sensations»

Le champion olympique de descente 2010 a rechaussé les skis après un bloc de condition physique de trois mois.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un ciel bleu comme rarement vu à cette saison, une neige parfaite et pas un souffle d’air, les conditions sont parfaites pour la reprise sur neige des skieurs de la Coupe du monde. Sur les hauteurs de Zermatt, le travail a repris afin de mettre au point le nouveau matériel construit en fonction des nouvelles directives de la FIS.

Didier Défago ne s’est pas pris la tête pour autant. «Nous avons pu mesurer la différence lors des tests ce printemps. Il faut nous adapter mais cela devrait le faire avec les stages en Amérique du Sud. Nous partons le 2 août pour Ushuaia et resterons là-bas un bon mois. J’étais content de remettre les skis après un gros bloc de condition physique de trois mois. J’ai ressenti de bonnes sensations.» Si Didier Défago s’entraîne normalement, Justin Murisier effectuait sa dernière semaine de son premier bloc d’école de recrue à Lyss.

Remis de sa blessure de l’année dernière, le Bagnard a profité la semaine passée du week-end pour se retrouver entre les petits piquets. Et selon Steve Locher, son entraîneur, «tout se passe mieux que l’on ne pouvait espérer.»

Créé: 26.07.2012, 16h59

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.