Vendredi 28 février 2020 | Dernière mise à jour 10:43

Ski alpin Jansrud arrache la victoire à Kitzbühel

Le Norvégien a signé sa première victoire de la saison lors du super-G de Kitzbühel. Caviezel a manqué le podium de peu.

Kjetil Jansrud s'est adonné à une véritable démonstration sur la Streif.

Kjetil Jansrud s'est adonné à une véritable démonstration sur la Streif. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Premier opus du triptyque du Hahnenkamm, le super-G de Kitzbühel a livré une jolie bataille entre les meilleurs spécialistes des épreuves de vitesse. A ce petit jeu, c’est le Norvégien Kjetil Jansrud qui s’est imposé, lui qui n’avait plus triomphé dans sa discipline de prédilection depuis Lake Louise en 2018.

Le champion du monde de descente a devancé un duo ex-aequo: son compatriote Aleksander Aamodt Kilde et l’Autrichien Matthias Mayer (+0’’16). Bien qu’auteur du troisième temps (+0’’49), Mauro Caviezel se voit ainsi cruellement éjecté du podium. “C’est frustrant, mais ma constance en super-G se poursuit donc je n’aurai pas de peine à m’endormir ce soir”, a confié le Grison. Ce dernier peut garder le sourire: sa performance n’en fût pas moins majuscule, elle aurait assurément mérité meilleur sort.

Beat Feuz s’est quant à lui fait une belle frayeur. Dans le coup pour le podium, il a commis un écart dans le schuss final, heureusement sans mal. “Mais c’est une erreur que je ne dois pas commettre car elle aurait pu avoir de lourdes conséquences”, s’est fâché le skieur de Schangnau. Le Bernois termine néanmoins au 7e rang (+0’’86) et aura à coeur de se racheter samedi lors de l’épreuve reine qui s’est pour l’instant toujours refusée à lui sur la Streif.

Très attendu pour son retour à la compétition seulement un mois après son opération du genou droit, Marco Odermatt a montré que son comeback n’avait rien de précipité. “Je ne ressens plus de douleurs”, a assuré le prodige du ski suisse après avoir franchi la ligne d’arrivée. Le Nidwaldien, qui s’élançait avec le dossard 3 et donc très peu d’informations sur le tracé, a signé une performance honorable (12e, +1’’34) vu son état et a surtout montré de belles intentions sur les skis, signe qu’il ne souffre d’aucune appréhension. “Aujourd’hui, j’ai tenté d’assurer sans prendre trop de risques. Je dois maintenant retrouver la confiance”, a conclu le Suisse.

Créé: 24.01.2020, 12h38

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.