Mardi 16 juillet 2019 | Dernière mise à jour 15:40

Ski alpin Michelle Gisin: «Un grand moment de bonheur»

L’Obwaldienne a fêté son premier podium en Coupe du monde lors du combiné alpin de Val d’Isère. Interview.

Michelle Gisin

Michelle Gisin Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Michelle Gisin, quels sont les sentiments qui vous traversent l’esprit après ce premier podium en Coupe du monde?

Je suis tellement contente, c’est incroyable. Un grand moment de bonheur. Et c’est magnifique de partager ce podium avec deux skieuses aussi talentueuses. Sofia (Goggia) est folle, et Ilka (Stuhec) est tellement forte en ce début de saison. Je suis contente d’avoir fait une bonne descente, mais je peux encore m’améliorer...

Vous décrochez, vous la slalomeuse, votre premier podium lors d’un combiné. C’est inattendu?

Oui, clairement. En 2013, un coach m’avait dit que j’avais mes chances dans cette discipline, mais moi j’étais totalement concentrée sur le slalom. C’est inattendu mais je suis d’autant plus heureuse.

Votre famille, et notamment votre sœur Dominique, était présente ici à Val-d’Isère. Que vous êtes-vous dit?

D’habitude, avec Dominique, on parle beaucoup ensemble. Mais aujourd’hui on n’a pas eu besoin de mots. On a juste sauté de joie et pleuré ensemble. Elle m’aide beaucoup au quotidien, et je suis très heureuse de l’avoir à mes côtés. Comme mes parents, d’ailleurs.

Avez-vous l’impression que cette victoire va vous permettre de franchir un palier?

Les premières courses de la saison ont été difficiles. J’avais l’impression de ne plus réussir à avancer. A Killington, j’étais même au fond du bac, je ne comprenais pas ce qui n’allait pas. Et puis trois semaines plus tard, il y a de nouveau des larmes sur mon visage, mais de bonheur cette fois. C'est incroyable.

Que s’est-il passé concrètement durant ces trois semaines?

J’ai essayé de retrouver le plaisir de skier, et ma famille comme mon copain (ndlr: le skieur Luca de Aliprandini) m’ont beaucoup aidé. Je voulais toujours chercher la perfection, à chaque virage, mais finalement ce n’est pas ça qui compte. Tout le monde fait des erreurs sur la piste, ce qui est important c’est de continuer à attaquer.

Votre bonne descente de ce matin vous donne-t-elle des envies de vitesse?

C’est un objectif que j’avais depuis longtemps, je viens d’une famille de descendeurs. Cet été, j’ai beaucoup travaillé dans cette direction et je suis contente que ça paye enfin. Mais peut-être que j’avais besoin d’un peu plus de maturité avant d’aborder les disciplines de vitesse sereinement.

Créé: 16.12.2016, 16h27

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.