Lundi 21 janvier 2019 | Dernière mise à jour 01:41

Ski alpin Une montagne de poudreuse sur la Streif

Habituellement verglacée, la mythique piste de Kitzbühel, à deux semaines des compétitions, a des allures d'Alaska.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'Autriche est sous la neige. Et comment: près de trois mètres de poudreuse sont tombés sur le centre et l'Ouest du pays en quelques heures. Evidemment, les inconvénients sont au rendez-vous, entre trafic bloqué et risques d'avalanche accrus. Les fortes précipitations neigeuses ont également contraint la FIS à annuler les épreuves féminines de Sankt-Anton, prévues ce week-end.

Reste que ces chutes de neige record font aussi le plus grand bonheur des amateurs de ski libre. Ainsi, un skieur s'est amuser à dévaler la Streif de Kitzbühel avec de la poudreuse jusqu'aux genoux.

Habituellement verglacé à souhait, le tracé le plus mythique de la Coupe du monde de ski alpin se présente sous un visage méconnu, à deux semaines des compétitions.

Néanmoins, aucun souci à se faire - pour l'instant - concernant la bonne tenue des épreuves du Hannenkamm. Les volontaires autrichiens sont déjà au travail.

(nxp)

Créé: 11.01.2019, 19h10

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters