Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:44

Ski alpin Prize money: Bingo pour Corinne Suter!

La Schwytzoise a remporté deux petits globes. Elle a aussi quadruplé son revenu en compétition.

Corinne Suter a toutes les raisons d'avoir le sourire en cette fin de saison. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L’or blanc a rapporté gros à Corinne Suter cette année. La skieuse a vécu un hiver de rêve, avec sept podiums et deux victoires. Le tout récompensé finalement par les globes de descente et de super-G. Une performance que seule Michela Figini s’était offerte jusqu’à maintenant en Suisse. Mais la Schwytzoise, bien lancée, était tout de même déçue de devoir raccrocher les skis: «C'est dommage que la saison se termine si brusquement. Mais il faut également comprendre que la course est trop risquée maintenant».

En plus de ses performances sportives, Corinne Suter a aussi été récompensée de belle saison sur le plan financier. Selon le Blick, la skieuse a gagné 201'533 francs brut, se classant ainsi 4e des skieuses au plus grand prize money de la saison. C’est sans surprise Mikaela Shiffrin (391'322 CHF) qui est en tête du classement des revenus, malgré plusieurs semaines sans compétition après le décès de son père. Federica Brignone (368'150 CHF) et Petra Vlhova (338'314 CHF) complètent le podium.

Si les montants remportés par la Suissesse paraissent relativement modestes par rapport à ceux remporté les trois skieuses du podium des revenus, cette somme prend une autre dimension en la comparant à celle de l’an dernier. En effet, les compétitions lui avaient rapporté seulement 48'450 CHF. Corinne Suter a, en une saison, multiplié son prize money par quatre. En moyenne, une course lui a rapporté 14'400 CHF, contre 3720 la saison dernière.

Mais la Schwytzoise n’est pas la seule à avoir augmenté ses recettes cet hiver. C'est même une tendance chez les Suisses Le retour au sommet de Lara Gut-Behrami à Crans-Montana lui a aussi permis de gonfler un peu ses revenus. Elle a atteint 129'493 CHF de gains cette année en compétition, contre 47'925 l’année dernière. Chez les hommes, malgré son succès en Super-G, Mauro Caviezel n’a enregistré qu’une petite progression (5,4%), notamment parce qu’il n’a pas remporté de course cette année.

Top 5 des revenus des femmes suisses et évolution:

Corinne Suter: 201'533 CHF/48'450 CHF (+316%)

Lara Gut-Behrami: 129'493/47'450 (+173%)

Wendy Holdener 127'190 CHF/166'909 CHF (-24%)

Michelle Gisin 64'684 CHF/57'875 CHF (+12)

Joana Hählen 33'850 CHF/23'475 CHF (+44%)

Top 5 des revenus des hommes suisses et évolution:

Daniel Yule: 232'555 CHF/104'645 CHF (+122%)

Beat Feuz: 220'810 CHF/178'230 CHF (+24%)

Mauro Caviezel 118'400 CHF/112'313 CHF (+5,4%)

Loïc Meillard 110'732 CHF/63'936 CHF (+73%)

Marco Odermatt: 90'776 CHF/47'407 CHF (+91%)

Créé: 15.03.2020, 17h13

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.