Dimanche 19 mai 2019 | Dernière mise à jour 21:47

Ski alpin Russi: «Pourquoi pas quatre athlètes par pays?»

Président du comité alpin de la Fédération internationale de ski, Bernhard Russi répond aux rumeurs qui verraient le peloton des coureurs réduit drastiquement en Coupe du monde.

Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Bernhard Russi, on a entendu que la FIS songeait à réduire drastiquement le nombre de coureurs au départ des courses. C’est juste?

Oui, c’est juste, mais il n’y a rien de nouveau, cela fait plus de deux ans qu’on réfléchit à ce problème.

Quel problème?

Tout le monde s’accorde à dire, que ce soit les télévisions, les fédérations nationales ou les organisateurs des courses, que 80 coureurs au départ d’une première manche de slalom, c’est trop.

Pourquoi?

Déjà parce que si une manche dure trop longtemps, ça pose des problèmes au niveau des infrastructures, de la logistique et des retransmissions télévisuelles. Ensuite parce qu'il faut soigner le très haut niveau, et que le Coupe du monde perd de son prestige si trop d’athlètes sont au départ.

Et des premières pistes de réflexion ont déjà été lancées?

Pour l’instant, on discute. C’est-à-dire que tout le monde est d’accord sur le principe, mais que personne n’a encore trouvé la solution miracle.

Quels sont les problèmes auxquels vous êtes confrontés?

Ils sont nombreux. Par exemple, si on veut limiter l’accès à la Coupe du monde, ça veut dire que le deuxième étage de la fusée, à savoir ce qu'on appelle actuellement la Coupe d’Europe, doit être plus fort et plus valorisé que ce qu’il est maintenant. Mais je ne peux pas en dire plus pour le moment car il n’y a encore rien de concret.

Cette saison, les grandes nations auront le droit d’aligner sept athlètes au départ de chaque épreuve. A quoi doit-on s’attendre pour l’avenir, quatre coureurs par pays? Les fédérations historiques ne vont pas être contentes…

Pourquoi pas? Les grandes nations y trouveraient aussi leur compte en pouvant réduire la voilure en termes d’infrastructure et de logistique pour mieux se concentrer sur les tops athlètes.

Combien de coureurs au départ constituerait selon vous le nombre idéal?

Chacun a ses idées, je ne peux pas en dire plus pour le moment. Tout le monde est d’accord pour travailler dans cette direction: c’est déjà ça et encore une fois ce n’est pas nouveau.

Quand est-ce que cette réforme pourrait entrer en vigueur?

Difficile à dire, mais en tout cas pas avant 2020 selon moi.

(nxp)

Créé: 04.10.2018, 14h50

Les chroniqueurs du Matin Dimanche


Sondage

Président de NE Xamax, Christian Binggeli a-t-il eu raison de ne pas demander l'Europe?



Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.