Jeudi 15 novembre 2018 | Dernière mise à jour 11:32

Formule 1 Lewis Hamilton compte sur les pancakes

Le Britannique, qui a gagné les quatre dernières éditions de ce Grand Prix des Etats-Unis, pourrait devenir champion du monde dimanche.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Lewis Hamilton le sait: il peut décrocher son cinquième titre de champion du monde, ce week-end, et ainsi devenir l’égal de Juan-Manuel Fangio.

Une perspective à laquelle le Britannique préfère ne pas penser: «Pour moi, ce n’est qu’une course comme une autre, mais une course que je veux gagner», explique le pilote Mercedes. «On n’en parle même pas au sein de l’équipe. Pour nous, que ça arrive ce week-end ou le prochain (ndlr: à Mexico, dans une semaine), c’est pareil. On ne doit pas se relâcher, parce qu’on pense que Ferrari sera difficile à battre ce week-end. Si je voulais absolument remporter le championnat ici, cela rajouterait de la pression à une pression déjà intense.»

Lewis Hamilton confirme se sentir très à l’aise aux Etats-Unis, où il est arrivé le week-end dernier. «J’étais à New York pour une opération de promotion. Ils ont affiché une photo de moi en géant sur l’immeuble du Nasdaq, à Times Square, c’était fantastique.»

Le Britannique avoue son amour de la cuisine américaine: «Quand j’étais enfant, ma mère fréquentait un militaire américain, et ce gars faisait les meilleures ailes de poulet que j’aie jamais mangées… depuis, je suis devenu vegan, je ne me rappelle même plus du goût du poulet! Ici, il faut dire qu’il n’est pas facile de ne manger que des plantes, je vais peut-être devoir me contenter de pancakes tout le week-end. Ça me convient très bien!»


Froid de canard

Même le Finlandais Kimi Räikkönen a eu froid.

Le Texas ne nous y avait guère habitué: alors qu’il faisait encore 35 degrés ici, dimanche dernier, la température est tombée avec l’arrivée de la pluie. On annonce davantage d’averses et des températures de 8 à 12 degrés jusqu’à dimanche. Une mauvaise nouvelle pour Pirelli, dont les pneus risque de se révéler trop durs pour de tels froids.


Perez confirme

Le secret n’était même pas de polichinelle, mais la nouvelle n’a été confirmée que ce matin: Sergio Perez a renouvelé son contrat avec Racing Point Force India. Grâce, surtout, aux quelque 15 millions de dollars accordés par Carlos Slim, le milliardaire mexicain mécène du pilote, au travers de sa société de téléphonie.

(nxp)

Créé: 18.10.2018, 22h50

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.