Vendredi 15 novembre 2019 | Dernière mise à jour 07:34

Formule 1 Du champagne à la place de mousseux sur le podium

Les pilotes de F1 pourront à nouveau s'asperger de champagne dès dimanche, à l'issue du GP de Hongrie grâce à un nouveau partenariat.

Le champagne fait son retour sur le podium.

Le champagne fait son retour sur le podium. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Après un peu plus d'une saison à se doucher au mousseux, la F1 enregistre le retour du champagne sur les podiums dès le GP de Hongrie. L'annonce a été faite par le propriétaire de la discipline, Liberty Media.

C'est la maison Devavry, une exploitation familiale située à 20 kilomètres au sud de Reims, qui fournira sa Cuvée Carbon. Créée en 2011, elle a été rebaptisée Champagne Carbon pour l'occasion.

Entre 2000 et 2015, la Formule 1 avait un partenariat officiel avec le champagne Mumm, filiale de Pernod-Ricard. Celui-ci s'est arrêté lorsque Bernie Ecclestone, alors patron de la F1, a refusé l'offre revue à la baisse, de dix à cinq millions d'euros par an que lui a présentée la prestigieuse maison rémoise à l'orée de la saison 2016. Les pilotes de F1 se sont alors aspergés un temps avec du mousseux californien Chandon, par ailleurs sponsor de McLaren-Honda. (ats/afp/nxp)

Créé: 30.07.2017, 12h18

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.