Vendredi 23 août 2019 | Dernière mise à jour 11:33

Automobilisme Niki Lauda dans toutes les conversations

Ce week-end, le GP de Monaco verra son habituel défilé de vedettes. Depuis leur arrivée, tous ceux qui l’avaient fréquenté ne parlent que de Niki Lauda.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?


L’état de santé de Niki Lauda avait empiré

Si le décès du triple champion du monde a surpris ses fans, il n’était que la conséquence d’un état de santé considérablement détérioré depuis plusieurs mois.

Selon son médecin viennois, Walter Klepetko, sa disparition était attendue. «Ses vacances de Noël à Ibiza lui avaient fait du bien, il s’était reposé, explique le thérapeute. Mais il a ensuite attrapé une nouvelle grippe, et l’infection ne faisait que s’aggraver. Il n’y a pas de cause directe au décès, c’est un lent processus de dégradation de son état général. Il s’est endormi paisiblement avec sa famille.»


Lewis Hamilton très affecté

Comme chaque veille de premiers essais, cinq pilotes avaient été convoqués par la Fédération Internationale de l’Automobile (la FIA), mercredi, pour une conférence de presse commune. Lewis Hamilton (ici avec Niki Lauda) comptait parmi les cinq élus, mais le Britannique ne s’est pas présenté. «Il faut comprendre que la disparition de Niki Lauda affecte beaucoup Lewis», explique Bradley Lord, l’attaché de presse de Mercedes. «Il a perdu un véritable proche, il y a moins de deux jours. Il ne parvient pas à s’en remettre.» C’était Niki Lauda qui avait persuadé le quintuple champion du monde de rejoindre l’écurie Mercedes, fin 2012. «Je n’aurais jamais été dans cette équipe sans toi, a écrit Lewis Hamilton sur son compte Instagram. J’ai du mal à croire que tu es parti. Nos rires vont me manquer, ça a été un véritable honneur de travailler à tes côtés. Tu as été une lumière dans ma vie.»


Les hommages affluent

Bernie Ecclestone, l’ex-détenteur des droits commerciaux de la F1, a aussi été le patron de Niki Lauda, lorsque celui-ci roulait pour son écurie Brabham, à la fin des années ’70. «Niki avait toujours un avis tranché, ce qui est rare en Formule 1. Je suis allé le voir à Zurich récemment, il était très faible. Je suis heureux qu’il ait pu quitter ce monde avec dignité.»

Helmut Marko, ancien pilote et compatriote de l’Autrichien, lui a parlé il y a quelques jours au téléphone: «Il était très faible. Il ne s’agissait plus de savoir s’il reviendrait en F1, mais s’il allait survivre.»


Les Haas prient pour un week-end chaud

Le début de saison est catastrophique pour l’écurie Haas, qui vise pourtant la quatrième place du championnat des constructeurs. Après cinq Grands Prix, Romain Grosjean pointe à la 17e place du championnat, avec un maigre point marqué en Espagne.

Le problème de l’écurie américaine est pourtant bien identifié: en course, les monoplaces ne parviennent pas à faire monter leurs gommes en température. Seule solution: que Pirelli fournisse des pneus qui chauffent plus facilement, mais aussi qu’il fasse beau!

En Principauté, le manufacturier italien amène son mélange le plus tendre, donc le plus facile à faire chauffer, ça tombe bien. Reste la météo: comme en Suisse, le temps s’annonce beau mais assez frais sur la Côte d’Azur. Ça tombe mal.


Ferrari lance le chantier d’une SF90 modifiée

Pas une seule place dans les deux premiers : le début de saison de Ferrari peut être qualifié de calamiteux en regard des ambitions que nourrissait le Scuderia avant le premier Grand Prix.

A Maranello, on n’a pas tardé à réagir: mercredi, Mattia Binotto, le nouveau patron de l’écurie, a annoncé que Ferrari se lançait dans la modification du concept de sa monoplace. Ce qui prendra quelques semaines avant de se matérialiser: « Les pneus, cette année, nécessitent des réglages mécaniques et aérodynamiques différents pour fonctionner correctement, commente le Lausannois. Nous travaillons donc sur un nouveau concept dont nous aurons déjà quelques éléments ce week-end à Monaco. C’est la course à domicile de Charles (Leclerc), et nous savons à quel point ça compte pour lui. » Avant d’ajouter que le circuit monégasque, hyper-sinueux, désavantage la Ferrari par rapport aux Mercedes.


Tirage au sort annoncé à Zandvoort

Les billets du futur Grand Prix de Hollande à Zandvoort ne sont pas encore en vente - la date de la course n’est même pas encore fixée.

Mais plus de 500'000 personnes se sont déjà enregistrées sur le site du circuit pour acheter des billets. «Nous allons sans doute limiter le nombre de places à 200'000», explique Jan Lammers, le promoteur de la course. «S’il y a plus de demandes que d’offres, nous allons devoir procéder par tirage au sort.»

Une telle pratique a déjà eu lieu en Formule 1, à la fin des années ’80 pour le Grand Prix du Japon. A l’époque, Suzuka limitait le nombre de spectateurs admis à 320'000, alors que le circuit avait reçu plus d’un million de demandes!

Créé: 22.05.2019, 22h47


Sondage

Selon vous, qui mérite de remporter le prix "The Best FIFA"











Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.