Mardi 7 juillet 2020 | Dernière mise à jour 11:51

Formule 1 Un paparazzi aurait photographié Michael Schumacher

Selon le «Mirror», une «personne non identifiée» aurait pris des photos du pilote allemand à l’intérieur de sa maison.

Michael Schumacher lors du Grand Prix de Valence en 2012.

Michael Schumacher lors du Grand Prix de Valence en 2012. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Depuis son accident de ski en décembre 2013, l'ancien pilote de Formule 1 Michael Schumacher, victime d'un grave traumatisme crânien, est soigné dans sa maison de Gland (VD) et les informations sur son état de santé sont divulguées au compte-goutte.

Selon le «Mirror», une personne non identifiée aurait récemment pris des photos du champion, allongé sur son lit. Toujours selon le tabloïd anglais, ces photos auraient été vendues pour 1 million de livres au marché noir.

Depuis l'accident de ski du pilote, l'état de santé de Michael Schumacher est au centre de toutes les discussions. Interrogé par «Motorsport», Nicola Acciarri, un neurochirurgien italien, avait donné il y a quelques semaines son avis sur la situation.

Pour lui, il «faut imaginer une personne très différente de celle dont on se souvient sur les pistes, avec un état certes facilité par les soins intensifs qu’il a subi, mais qui concerne toujours un soin de longue durée, non seulement au lit, mais avec un cadre organique, musculaire et squelettique très modifié et détérioré.»

Créé: 23.01.2020, 08h36

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.