Dimanche 15 septembre 2019 | Dernière mise à jour 07:51

Tennis Il y a 16 ans, Monte-Carlo découvrait Rafael Nadal

Devenu le dévoreur de terre battue que l'on sait, l'Espagnol a disputé son premier match sur le Rocher en 2003.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'était il y a 16 ans. En 2003, donc. Le public de Monte-Carlo découvrait un joueur espagnol que l'on disait prometteur: un certain Rafael Nadal, tout juste âgé de 16 ans et 10 mois.

Issu des qualifications, le petit Rafael intégrait pour la deuxième fois le tableau principal d'un tournoi ATP (après «son» tournoi de Majorque l'année précédente). Classé à la 109e place mondiale, le gamin de Manacor n'avait évidemment pas les honneurs du court central face au Slovaque Karol Kucera, alors matricule 50 à l'ATP.

Sans complexe aucun, pour son premier vrai grand match sur terre battue, Nadal dynamitait le Slovaque: 6-1 6-2. Il poursuivait sur sa lancée au tour suivant, battant son compatriote Albert Costa (champion de Roland-Garros en titre) 7-5 6-3, avant de tomber en 8e de finale face à l'Argentin Guillermo Coria (6-7 2-6).

Le public monégasque ne le savait pas encore, mais ce gamin espagnol d'à peine 16 ans allait devenir un des plus grands joueurs de l'histoire, s'imposant à onze reprises sur le Rocher, dont huit fois consécutivement de 2005 à 2012.

L'histoire d'amour entre Rafael Nadal et la terre battue venait de commencer. Elle n'est peut-être pas sur le point de s'arrêter.

Créé: 18.04.2019, 09h00

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.