Lundi 16 septembre 2019 | Dernière mise à jour 05:28

Tennis 28 mars 2004: c'est le premier Federer-Nadal

Cela fait quinze ans jour pour jour que le Suisse et l'Espagnol se sont croisés pour la première fois sur un court.

Les highlights du match Federer - Nadal, le 28 mars 2004 à Miami.


En ce 28 mars 2004, le nouveau No 1 mondial Roger Federer a 22 ans, 7 mois et 20 jours...

... alors que Rafael Nadal (ATP 34) n'a que 17 ans, 9 mois et 25 jours. (Image: AFP )

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

C'était il y a quinze ans jour pour jour. En ce 28 mars 2004, la révolution du tennis est en marche à Miami. Ce dimanche-là, en effet, deux «gamins» sont face à face pour la première fois de leur vie, sur le court central de Crandon Park, Centre de tennis situé sur la presqu'île de Key Biscayne.

D'un côté, le nouveau No 1, le Suisse Roger Federer, qui s'est installé sur le trône du tennis mondial 55 jours auparavant, au lendemain de sa première victoire à l'Open d'Australie (son deuxième titre du Grand Chelem après Wimbledon l'année précédente). Il a 22 ans.

De l'autre, un jeune Espagnol aux dents longues, aux cheveux tout aussi longs et aux gros «biscottos», le gaucher Rafael Nadal, matricule 34 à l'ATP. Il n'a que 17 ans.

Federer et Nadal ne le savent pas encore, mais ils vont écrire dans la nuit floridienne la première ligne d'un fabuleux roman, celui d'une des plus grandes rivalités de l'histoire du sport - pas seulement du tennis.

Vainqueur à Dubaï et à Indian Wells, Federer est le grand favori de ce tournoi de Miami. N'a-t-il pas remporté 23 de ses 24 premiers matches de l'année? Mais Federer, diminué par la fièvre, tombe de surcroît sur un adversaire en état de grâce. Nadal domine largement le Bâlois et s'impose en deux sets, 6-3 6-3, en 1 heure et 10 minutes de jeu à peine. Celui que l'on ne surnomme pas encore le taureau de Manacor dira après coup qu'il a livré «le meilleur match» de sa carrière - il y en aura d'autres.

Cliquez ici pour découvrir la manière dont cette défaite de Federer a été commentée, dans l'édition du «Matin» du 30 mars 2004.

Quant à Federer, il accepte la défaite avec la sportivité qui fera (une partie de) sa légende: «Nadal était tout simplement meilleur que moi, admet-il après la rencontre. Il n'y avait aucune faiblesse dans son jeu. Je me sentais mieux que la veille face à Davydenko (ndlr: victoire en trois sets), mais j'ai tout de même eu des difficultés à trouver le bon rythme.»

Quand Federer perd son service pour la troisième fois de la partie, dans le sixième jeu de la deuxième manche, il sait qu'il ne battra pas Nadal lors de ce premier affrontement. «J'ai compris à ce moment-là que j'étais trop fatigué pour revenir dans le match.»

Dans la nuit de Miami, les 14'000 spectateurs de Crandon Park sont sous le choc. Mais en quittant le central de Key Biscayne, ils ne savent pas encore qu'ils viennent d'assister au premier épisode d'une série hallucinante.

Quinze ans plus tard, cette série est toujours en cours, riche de 37 épisodes supplémentaires. Nadal, qui a donc pris la main dès leur premier affrontement, mène aujourd'hui 23 à 15 dans ses duels contre Federer.

Créé: 28.03.2019, 11h55

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.