Dimanche 18 novembre 2018 | Dernière mise à jour 01:37

TENNIS Coupe Davis: la France en plein cauchemar

La France se retrouve le dos au mur après la défaite de Tsonga contre Gojowczyk. Les Tricolores sont menés 2-0 contre cette étonnante équipe d'Allemagne.

Jo-Wilfried Tsonga ne s'attendait pas à pareil scénario.

Jo-Wilfried Tsonga ne s'attendait pas à pareil scénario. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La France est en grande difficulté face à l’Allemagne qui mène 2-0 en quarts de finale de la Coupe Davis après la victoire de Peter Gojowczyk, 119e mondial, sur Jo-Wilfried Tsonga (N.12) en cinq sets 5-7, 7-6 (7/3), 3-6, 7-6 (10/8), 8-6, vendredi à Nancy (est).

Présentés comme les grands favoris de cette rencontre, les Français sont au bord du gouffre. Julien Benneteau (N.50) s’était auparavant sèchement incliné dans le premier simple (7-6 (10/8), 6-3, 6-2) face à Tobias Kamke (N.96), un joueur qu’il avait battu lors de leurs trois précédentes confrontations.

La France, sans son N.1 Richard Gasquet, touché au dos, aura besoin d’un miracle pour rétablir la situation. L’Allemagne, privée de ses trois meilleurs joueurs, Tommy Haas (N.13), Philipp Kohslchreiber (N.24) et Florian Mayer (N.30), a montré une résistance incroyable.

Le double de samedi sera capital pour la France.

C’est seulement la quatrième défaite de Tsonga en 18 simples de Coupe Davis, mais celle-ci fait mal. D’autant plus mal que Gojowczyk a joué tout le cinquième set sur une jambe, après avoir été victime dès le quatrième jeu d’une grosse crampe à la cuisse gauche.

Pour sa première apparition en Coupe Davis, à 24 ans, l’Allemand a brillé par son service (21 aces) et son coup droit, qui lui ont permis de décrocher la deuxième et la quatrième manches, à l’issue de deux jeux décisifs bien négociés.

Tsonga a longtemps paru maîtriser ce match, grâce à son service (36 aces, 98% de réussite sur sa deuxième balle), qui lui a permis d’écarter 7 balles de break sur 8. Mais il regrettera longtemps cette volée croisée dans le couloir sur sa seule balle de match, dans le jeu décisif du quatrième set. Le cinquième aura été un enfer pour lui, Gojowczyk, incapable de se mouvoir, lâchant tout sur chaque frappe.

Le Français a montré tout son coeur pour écarter deux balles de match à 4-5, grâce à deux aces bienvenus, mais a fini par céder sur la troisième balle de match de Gojowczyk, après 4h19 d’efforts. (AFP/Le Matin)

Créé: 05.04.2014, 08h33

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.