Lundi 20 novembre 2017 | Dernière mise à jour 00:24

Tennis Ils prennent son trophée pour le donner à Federer

La scène surréaliste a eu lieu pendant la conférence de presse d'Elena Vesnina, vainqueur du tournoi féminin.

Youtube/BNP Paribas


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Après un marathon de trois heures contre Svetlana Kuznetsova (victoire 6-7 (6/8), 7-5, 6-4) dimanche, la Russe Elena Vesnina a remporté le titre le plus important de sa carrière à Indian Wells. Elle n'était pourtant pas au bout de ses émotions.

Alors qu'elle racontait le match aux journalistes en conférence de presse, la joueuse de 30 ans a eu la surprise de voir un membre de l'organisation du tournoi faire irruption.

«Donnez-le à Roger, ça me va bien»

«Je suis désolé, on n'en a qu'un», a-t-il lancé en s'emparant du trophée sous les yeux de Vesnina qui est restée abasourdie. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le responsable a ramené l'objet à proximité du court pour le donner à Roger Federer qui venait de battre Stan Wawrinka.

Face à cet incident curieux, qui n'est pas sans rappeler le raté des Oscars, la 13e joueuse mondiale a éclaté de rire en même temps que l'assemblée. «Ne me l'enlevez pas!», a-t-elle plaisanté avant de rajouter: «Donnez-le à Roger, ça me va bien.»

Heureusement, comme l'explique le membre de l'organisation du tournoi, la vainqueur a pu récupérer un exemplaire du trophée après la fin des cérémonies.

(Le Matin)

Créé: 20.03.2017, 13h26

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.