Mercredi 24 juillet 2019 | Dernière mise à jour 06:39

Tennis Seize ans plus tard, ils sont toujours là!

Serena Williams et Roger Federer ont remporté Wimbledon en 2003. Ils sont encore tous les deux en finale cette année.

En 2003, Serena Williams et Roger Federer ont tous deux soulevé le trophée de Wimbledon.

En 2003, Serena Williams et Roger Federer ont tous deux soulevé le trophée de Wimbledon.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Serena Williams et Roger Federer ont plusieurs points en commun.

Ils sont ainsi deux des quatre joueuses et joueurs - avec l'Australienne Margaret Court (24) et l'Allemande Steffi Graf (22) - à avoir remporté au moins vingt titres en Grand Chelem (23 pour l'Américaine, 20 pour le Suisse).

Ils sont aussi nés la même année, en 1981. Roger le 8 août, Serena le 26 septembre, soit un écart de 49 jours. Ils sont donc tout proches de leurs 38 ans.

Or, en 2003, alors qu'ils allaient sur leurs 22 ans, Serena Williams et Roger Federer s'étaient tous deux imposés en finale sur le Centre Court de Wimbledon!

Serena Williams avait battu sa sœur aînée Venus en trois sets (4-6 6-4 6-2). Il s'agissait pour elle du - déjà - sixième titre en Grand Chelem.

Quant à Roger Federer, alors No 4 mondial, il s'était défait de l'Australien Mark Philippoussis, en trois sets également (7-6 6-2 7-6) pour fêter son premier sacre dans un «Major».

Seize ans plus tard, ils sont donc toujours là, de surcroît qualifiés pour la finale! Serena Williams se frottera à Simona Halep ce samedi après-midi, alors que Roger Federer affrontera le Serbe Novak Djokovic dimanche - ces deux finales commenceront à 15h et seront à suivre en direct sur notre site.

«C'est clairement spécial pour nous deux»

Vendredi en conférence de presse, après son succès face à Rafael Nadal, Roger Federer a été interrogé sur le fait que Serena et lui soient encore en finale, seize ans après. Il a admis que c'était «effectivement un peu étrange, un peu inhabituel».

Federer a ajouté: «J'espère que ça va encore arriver à quelqu'un d'autre, d'avoir une si grande amplitude avec la première finale. Nous n'avons pas encore gagné, il y a encore du chemin. Mais c'est clairement spécial pour nous deux, je pense. Serena était même avant moi sur le circuit. C'est incroyable ce qu'elle a été capable de faire. Elle peut écrire l'histoire ce samedi (ndlr: si Serena gagne, elle égalera le record de Margaret Court). C'est très spécial pour elle et pour le tennis féminin. Moi, je ne sais pas, ce n'est pas ce à quoi je m'attendais. Gagner en 2003 était tellement irréel que c'est sympa d'être de retour en finale. Cela signifie beaucoup pour moi.»

Quand les mamys et les papys font de la résistance...

Créé: 13.07.2019, 11h29

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.