Jeudi 17 janvier 2019 | Dernière mise à jour 12:17

Tennis Terre battue: Federer n'a pas encore décidé

Roger Federer n'a «toujours pas arrêté de décision» pour la terre battue en 2019. Il affirme que sa préparation s'est bien passée.

Roger Federer le 10 janvier 2019 à Melbourne.

Roger Federer le 10 janvier 2019 à Melbourne. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer, qui a volontairement fait l'impasse sur les deux dernières éditions de Roland-Garros, n'a «toujours pas arrêté de décision» quant à la saison sur terre battue, a-t-il déclaré dimanche à Melbourne, à la veille de l'Open d'Australie (14-27 janvier).

«Je n'ai pas changé ma préparation par rapport à la terre battue, j'ai fait une préparation normale. La question, c'était plus de voir comment réagirait mon corps après les vacances. Est-ce qu'il me permettrait de faire toutes les séances, de travailler aussi dur que je voulais ? J'ai pu le faire, j'ai même pu travailler un peu plus dur que ce que j'avais imaginé. J'en suis sorti fort», a expliqué le Suisse aux vingt couronnes record en Grand Chelem, double tenant du trophée à Melbourne.

«Je n'ai pas basé en quoi que ce soit ma préparation sur la terre battue. Je n'ai toujours pas arrêté de décision définitive à ce sujet. Ce que je peux dire, c'est que ma préparation s'est super bien passée. Ça s'est peut-être un petit peu vu déjà à la Hopman Cup», compétition par équipe mixte où il s'est imposé début janvier, a-t-il ajouté.

Hommage à Murray

Début novembre à Bercy, Federer avait déclaré n'avoir «aucune idée» sur les chances du public français de le revoir à Paris à l'avenir. Le Suisse, qui a fêté ses 37 ans début août, n'a plus joué sur la terre battue parisienne depuis 2015. L'année suivante, il avait déclaré forfait, touché au dos. En 2017 et 2018, il avait choisi d'y renoncer pour ménager son corps et privilégier sa préparation pour Wimbledon.

Avant le coup d'envoi de l'Open d'Australie, Federer a aussi donné son sentiment sur l'annonce surprise de la retraite prochaine d'Andy Murray, terrassé par sa hanche droite. «Son corps a pris la décision malheureusement. J'étais déçu, triste et un peu choqué de savoir qu'on allait le perdre», a-t-il dit à propos du Britannique de 31 ans. «Il a gagné tout ce qu'il voulait gagner. C'est un coup dur mais (...) il peut être incroyablement fier de tout ce qu'il a accompli», a souligné le Suisse.

Comme Murray, Federer entre en lice dès lundi à Melbourne, face à l'Ouzbek Denis Istomin (99e). «Je joue du bon tennis. J'ai confiance dans le fait que mon adversaire devra probablement délivrer une bonne performance pour me battre, c'est toujours une pensée agréable», a-t-il expliqué. (afp/nxp)

Créé: 13.01.2019, 06h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.