Dimanche 15 décembre 2019 | Dernière mise à jour 16:55

Tennis Djokovic: «Soit on arrête les trois, soit personne n’arrête»

Réunis par la BBC, Djokovic, Nadal et Federer se sont laissé aller à quelques indiscrétions. Intéressant.

Moment rare: le Big 3 réuni dans la détente par la BBC.

Moment rare: le Big 3 réuni dans la détente par la BBC.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ces trois-là sont tellement interrogés, épiés, disséqués, qu’il nous semble parfois impossible d’en apprendre un peu plus sur eux. Alors quand sur le bateau qui les menait vendredi à l’O2 Arena, BBC Breakfast a réuni Roger Federer, Novak Djokovic et Rafael Nadal autour d’une même table, on ne s’attendait pas à grand-chose. Erreur. Car en un seul extrait d’une minute trente diffusé lundi matin sur Twitter, on découvre deux phrases lourdes de sens.

La première est signée Rafael Nadal et concerne la paternité. Fraîchement marié à «Xisca», son amie de longue date, l’Espagnol est le seul des trois «goats» sans enfants. Alors quand la discussion s’est engagée sur les réveils nocturnes – «l’une de mes filles ne se sentait pas bien et elle s’est excusée de me réveiller; mais c’est le rôle des parents», dixit Federer – Novak Djokovic résuma l’affaire: «Bonne chance Rafa». Et le Majorquin de faire cet aveu. «J’en aurais besoin… Vous savez, j’ai toujours pensé que j’arrêterais de jouer vers 30 ans. Après tout, on me disait toujours que j’aurais une carrière courte. Mais bon [je suis encore là], il est peut-être temps de me lancer.»

L’autre curiosité est venue de Novak Djokovic, le plus jeune du trio. À la question: «jusqu’à quand allez-vous continuer de jouer?» le Serbe eut cette réponse finalement très lourde de sens. «Je crois que c’est soit on arrête tous les trois, soit personne n’arrête.» Une formule spontanée qui a semblé enchanter Roger Federer; lequel glisse quelque chose comme «oui, faisons-le ensemble».

Alors bien sûr, il s’agit là d’une discussion légère, dans un moment de détente bien en amont de la compétition. Mais cette phrase dit beaucoup de la motivation qui anime ce trio uni par l’histoire et sa chasse aux records. Comment partir alors que vous êtes en bonne santé et que vos deux rivaux historiques continuent de chasser les titres? Ces trois-là n’ont pas envie de trouver la réponse. Alors ils continuent. Ensemble.

Créé: 11.11.2019, 14h43

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.