Lundi 23 septembre 2019 | Dernière mise à jour 17:00

Tennis Ashleigh Barty est allée au bout de son rêve

L'Australienne de 23 ans est la lauréate - surprise - de Roland-Garros 2019. Elle a écrasé samedi en finale la Tchèque Marketa Vondrousova.

Ashleigh Barty: qui l'eût cru?

Ashleigh Barty: qui l'eût cru? Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ashleigh Barty est allée au bout de son rêve en remportant l’édition 2019 de Roland-Garros. Une édition complètement folle, marquée par des sensations à gogo et par l’émergence d’une nouvelle génération de surdouées.

L’Australienne de 23 ans a écrasé samedi après-midi en finale la Tchèque Marketa Vondrousova (19 ans, WTA 38), elle-même bluffée de se retrouver à pareil stade et à pareilles noces. Le score – 6-1, 6-3 – et la durée du match – à peine 70 minutes – soulignent le récital offert par Ashleigh Barty au public parisien.

Elle conclut sur un smash

La native d’Ipswich, dans le Queensland, a parfaitement lancé sa finale en ravissant les deux premiers services de son adversaire, visiblement crispée par l’immensité de l’enjeu. A 4-0 en sa faveur, Barty a conclu sereinement le set initial – malgré la perte de son engagement dans le cinquième jeu – à grands coups d’accélérations fulgurantes.

Scénario identique ou presque au cours d’une deuxième manche certes plus accrochée, mais mieux négociée par l’Australienne dans les moments clefs. La future lauréate a conservé jusqu’au bout le break obtenu dans le tout premier jeu du set. Elle a parachevé son oeuvre sur sa première balle de match. Et sur un smash, s’il-vous-plaît!

Une spécialiste de double

Ashleigh Barty vainqueur de la deuxième levée 2019 du Grand Chelem: qui aurait pu prévoir dénouement aussi retentissant? Pas même son entourage sans doute… D’autant que la droitière des Antipodes était plutôt considérée comme une spécialiste de double depuis son retour sur le circuit professionnel en 2016, après avoir mis sa carrière tennistique en veilleuse pour se consacrer à son autre passion, le cricket.

Titrée à l’US Open 2018 (avec l’Américaine Coco Vandeweghe), elle peut également se targuer d’avoir atteint – et perdu - quatre autres finales de double en Grand Chelem, dont Roland-Garros en 2017, avec sa compatriote Casey Dellacqua. Sa progression en simple est donc spectaculaire.

L’Australienne avait tout de même suscité les espoirs les plus fous en remportant le tournoi juniors de Wimbledon en 2011. Elle n’avait alors que 15 ans.

Créé: 08.06.2019, 17h54

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.