Mercredi 17 juillet 2019 | Dernière mise à jour 18:33

Tennis Bautista Agut, l'intrus qui devrait être à Ibiza

L'Espagnol est l'invité surprise des demi-finales de Wimbledon. Son enterrement de vie de garçon attendra.

Roberto Bautista Agut est en demi-finale de Grand Chelem pour la première fois.

Roberto Bautista Agut est en demi-finale de Grand Chelem pour la première fois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le «Big Three» et un intrus. Ainsi peut-on grossièrement résumer la différence de standing entre Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic d'un côté, et Roberto Bautista Agut de l'autre. L'Espagnol, avant tout spécialiste de surface dure et de terre battue, a profité de la relative lenteur du gazon cette année à Church Road pour s'offrir à la force du poignet une place de choix en demi-finale de Wimbledon. Pas grand monde n'aurait parié dessus et lui non plus!

Vainqueur de son duel contre l'Argentin Guido Pella en quart de finale (7-5, 6-4, 3-6, 6-3), le 22e joueur mondial, qui va se marier au mois de novembre, n'avait pas prévu d'aller aussi loin en deuxième semaine du tournoi. «J'avais projeté d'être à Ibiza en ce moment même», a avoué Roberto Bautista Agut, qui devait être sur l'île des Baléares vendredi pour fêter son enterrement de vie de garçon. «Nous avions tout organisé. Du coup, mes six amis devraient voler vers Londres vendredi.»

Pour sa première demi-finale de Grand Chelem en carrière, Roberto Bautista Agut va s'attaquer à un défi de taille: vaincre Novak Djokovic une troisième fois en 2019 après ses succès à Doha et Miami. Et avec son jeu à plat, il espère bien faire sensation vendredi. «Je pense que j'ai été un adversaire coriace pour lui ces derniers mois, parce qu'il est très solide depuis le fond de court, il aime beaucoup les rallyes. Ça tombe bien, c'est aussi ce que je préfère. Contre Novak, c'est toujours comme ça.»

Créé: 11.07.2019, 14h10

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.