Mercredi 11 décembre 2019 | Dernière mise à jour 00:10

Tennis Antoine Bellier offre le maintien à la Suisse

La Suisse appartient toujours au groupe mondial de Coupe Davis. Elle a battu l'Ouzbékistan en cinq matches.

L'espoir du tennis helvétique Antoine Bellier a décroché le troisième point, synonyme de maintien dans le groupe mondial de Coupe Davis.

L'espoir du tennis helvétique Antoine Bellier a décroché le troisième point, synonyme de maintien dans le groupe mondial de Coupe Davis. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Antoine bellier (19 ans) a eu le redoutable honneur de disputer un cinquième match décisif à Tachkent, alors que les deux équipes en étaient à 2-2. Et le 507e mondial a tenu le choc, même s'il a connu des instants de fébrilité au moment de conclure face Jurabek Karimov.

Vainqueur 6-2 6-4 6-7 (6/8) 6-3 d'un joueur encore plus jeune (18 ans) et moins bien classé que lui (ATP 774), le genevois aurait pu en effet s'épargner une quatrième manche. N'a-t-il pas bénéficié de deux balles de match à 5-2 dans le troisième set? Puis de deux autres dans le tie-break? Mais le grand gaucher genevois (196 cm) a alors été rattrapé par le stress, forçant ses coups et laissant son adversaire revenir dans la partie.

Alors que la nuit tombait sur Tachkent, Antoine Bellier s'est ensuite retrouvé en fâcheuse posture dans la quatrième manche, dans laquelle il a perdu son engagement à 1-1. Le récent champion de Suisse Interclubs avec Genève Eaux-Vives a toutefois eu le mérite de se relever rapidement et de reprendre le dessus, définitivement cette fois-ci, sur son cadet.

Et finalement, après 3h15 de jeu, le Genevois a converti sa cinquième balle de match sur une ultime faute de Jurabek Karimov. De quoi assurer le maintien de la Suisse, mais aussi s'offrir un premier succès personnel en Coupe Davis, sachant qu'il avait perdu ses deux premières parties, vendredi contre Denis Istomin et en mars dernier à Pesaro dans un match sans enjeu face à l'Italie.

Laaksonen rate le coche

Si Antoine Bellier a pu goûter à une telle victoire, c'est aussi «grâce» à Henri Laaksonen. Le Schaffhousois aurait aussi pu assurer le maintien à la Suisse, s'il s'était montré un peu plus lucide lors du premier match de dimanche, perdu sur le fil 6-7 (3/7) 7-6 (8/6) 7-6 (8/6) 7-5 face à Denis Istomin (ATP 113).

Henri Laaksonen (ATP 138) avait tout en main pour gagner cette partie. Et notamment dans une troisième manche «charnière», dans laquelle il a galvaudé trois balles de set. Battu après 4 h 08 de jeu, à l'issue d'un match acharné mais émaillé de nombreuses fautes, le leader suisse ne doit toutefois pas être accablé. Il a tenu son rang à Tachkent, où il a gagné son simple vendredi ainsi que le double du samedi au côté du Fribourgeois Adrien Bossel.

Henri Laaksonen battu, le capitaine Severin Lüthi aurait pu lancer ce même Bossel ou Johan Nikles dans le cinquième match décisif. Le coach bernois a toutefois maintenu sa confiance à Antoine Bellier, qui lui a donné raison.

Avec quelle équipe en 2017 ?

Du coup, la Suisse a sauvé sa place dans le Groupe mondial, une mission qui n'allait pas de soi après les forfaits de Stan Wawrinka, Roger Federer et Marco Chiudinelli. Mais cette sélection «bis» a été à la hauteur de l'événement, bien aidée également par des Ouzbèkes peu redoutables.

En 2017, la Suisse jouera une sixième année de suite dans l'élite de la Coupe Davis. Reste à savoir sur qui pourra compter Severin Lüthi. Stan Wawrinka et Roger Federer, qui ont zappé la campagne 2016, vont-ils se lancer encore une fois dans l'aventure? Ou cette équipe appartient-elle désormais à la nouvelle génération des Laaksonen, Bellier et autre Nikles?

Une chose est sûre toutefois, la Suisse sera fixée rapidement sur son futur adversaire. Le tirage au sort du 1er tour 2017 (3-5 février) a lieu jeudi à Londres. (ATS/Le Matin)

Créé: 18.09.2016, 12h13

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.