Dimanche 22 septembre 2019 | Dernière mise à jour 10:11

Tennis «Ce Federer - Nadal, c'est le match du siècle»

A la veille de la demi-finale entre les deux légendes, les coursives de Roland-Garros grenouillaient d'impatience. Reportage.

Il y avait un tout petit peu de monde pour attendre Rafael Nadal jeudi à sa sortie de l'entraînement.

Il y avait un tout petit peu de monde pour attendre Rafael Nadal jeudi à sa sortie de l'entraînement. Image: Jérémy Santallo.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Il est 12h15 jeudi. Alertée dans les allées de Roland-Garros, tout près du court Suzanne-Lenglen, Nathalie s'arrête pour bavarder un instant. Elle est venue pour la journée car son fils est ramasseur de balles pour la première fois. On lui demande son choix du cœur en évoquant la demi-finale du lendemain, entre Roger Federer et Rafael Nadal. La femme de 42 ans n'hésite pas. «Federer! J'aime sa façon de jouer. Il est tellement élégant à regarder. Mais la raison me dit que Nadal va encore gagner... On vient de le voir à l’entraînement, il est impressionnant.»

Pendant que Roger Federer s'exerce dans le même temps face à un sparring-partner gaucher, Corentin Moutet, au stade Jean-Bouin juste à côté, l'Espagnol cogne à tout-va sur le court No 4. Devant une centaine de personnes et sous un soleil timide, l'homme aux onze titres à la Porte d'Auteuil travaille surtout son revers. Car il sait bien que vendredi, le Bâlois fera tout pour éviter au maximum son coup droit lifté. De l'autre côté du filet, Carlos Moya et Elie Rousset renvoient les balles comme ils peuvent. L'intensité mise sur chaque frappe est saisissante.

Après une petite heure à renvoyer les mines de l'Espagnol, Elie Rousset, qui avait déjà fait une session avec lui lors de la première semaine, quitte le court No 4. Quelques journalistes sont là. On discute un moment et pour lui pas de doutes: Nadal était à 100% sur cet entraînement. «Il a une balle pénétrante. Elle est lourde, elle gicle, elle va vite. Elle me rentre dans la raquette comme si elle faisait 30 kilos. Je ne vous cache que j'ai un peu mal à l'épaule là (rires).»

Si son téléphone sonne vendredi pour aller donner le change à un pro, le Français ira faire son devoir. Sinon, il regardera le choc. «Federer a une chance. Contrairement à certains, il y croît quand il entre sur le court face à Nadal. Je dirais quand même que c'est du 70-30 en faveur de Rafa. Il est capable de jouer haut sur le revers de Federer, qui va devoir abréger les échanges et venir au filet. Mais ce n'est pas le style de jeu le plus efficace sur terre battue.»

Quelques minutes plus tard, Rafael Nadal en termine avec sa séance. C'est la cohue pour ne serait-ce qu'apercevoir ou prendre en photo le Majorquin à sa sortie du court No 4. Non loin de là, Pascale est sous le charme. «C'est une crème. Il est accessible au premier rang à l'entraînement, il signe tout aux enfants à la fin. Roger Federer aussi bien sûr mais Rafa à Roland, c'est quand même quelque chose.» A côté d'elle, Charlotte ne sait plus à quel saint se vouer. «J'aime les deux mais Roland, c'est le terrain de Nadal.»

Stéphane a vu une partie de l'entraînement matinal du «Taureau de Manacor». On lui demande qui va gagner vendredi. Il répond Federer pendant que sa femme dit Nadal. «Ce soir tu dors avec le chien!», lui lance-t-elle. Son mari reprend. «Federer, c'est une légende ce mec. J'étais jeune quand j'ai vu les McEnroe - Borg, donc là c'est que du bonheur. Je pense qu'il peut se mettre au niveau et avoir une ouverture demain. C'est le match du siècle pour moi.»

Venu de Roanne, Raphael veut voir le Bâlois triompher. «J'aime sa mentalité, il a un comportement sur le court que je trouve exceptionnel. Nadal un peu moins... Mais sur le fond, je vois une victoire de l'Espagnol. Il est tellement chaud sur terre battue, c'est sa cours de récréation (rires)». Pierre, lui, espère mais... «J'aime Federer, le bonhomme surtout. Il s'approche de la fin de sa carrière, donc s'il gagne à Paris face à lui, ça serait mythique. Je vois un succès de Nadal... euh Federer. Pardon pour le lapsus (rires).»

Sondage

Qui va remporter la demi-finale de Roland-Garros?

Roger Federer

 
58.7%

Rafael Nadal

 
41.3%

3300 votes au total


Créé: 07.06.2019, 01h06

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.