Vendredi 29 mai 2020 | Dernière mise à jour 08:59

Tennis Federer était blessé à la main l'été dernier

Dans un entretien à la «Sonntags Zeitung», le Bâlois évoque une blessure dont on a peu parlé. Il se projette en 2019, mais pas encore en 2020.

Roger Federer est rassuré: il peut à nouveau lâcher son coup droit sans penser à sa main.

Roger Federer est rassuré: il peut à nouveau lâcher son coup droit sans penser à sa main. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Roger Federer (37 ans), qui célèbre cette année les vingt ans de sa première participation aux Swiss Indoors - c'était donc en 1998 -, a accordé une longue interview à la «Sonntags Zeitung» ce dimanche. On y apprend notamment que le Bâlois s'était blessé à une main en juin dernier.

«Je me suis fait mal à la main à l'entraînement, au début de la saison sur gazon, explique-t-il. J'ai le sentiment que cela a eu plus de conséquences que je ne le pensais. J'ai trainé cette douleur pendant environ trois mois. Cela ne doit pas constituer une excuse, et on ne va pas en faire tout un plat. Mais cela a eu une influence négative sur mon coup droit. Je ne pouvais pas le sortir juste, surtout lors de la finale de Halle, et plus tard à Wimbledon aussi. Je ne pouvais plus jouer mon coup droit à l'aveugle dans le coin.»

Federer précise que cela va mieux depuis la Laver Cup de Chicago, en septembre. «Pendant un moment, j'avais encore des douleurs durant les dix premières minutes, à l'échauffement par exemple. Mais maintenant, je peux lâcher mon coup droit normalement, sans penser à ma main.»

«Terre battue ou pas?»

Questionné sur l'éventuel horizon 2020 (et les Jeux olympiques de Tokyo, où est basé son nouvel équipementier Uniqlo), Federer commence par dire que cela ne figure pas dans son contrat. «Cela me semble tellement loin... Cela me plairait évidemment de disputer les JO à 39 ans, mais est-ce que je serai encore dans le coup à ce moment-là? Je n'en ai aucune idée.»

Pour l'instant, Federer dit se concentrer sur l'organisation de sa saison 2019. «Après les finales ATP de Londres (du 11 au 18 novembre), je vais prendre des vacances. J'aimerais décider pendant cette période si je fais mon retour sur terre battue en 2019 - ou pas. Et si oui, combien de tournois? Cette décision va avoir de l'influence sur toute ma planification et ma préparation. Si je me décide pour la saison de terre battue, je devrai habituer mon corps assez tôt. Les échanges sont différents, on doit glisser... On verra. D'un autre côté, si je devais y renoncer, cela ne serait pas un problème pour moi.»

Et de conclure: «Ce qui est sûr, c'est que j'aimerais pouvoir me dire la conscience tranquille: «C'était la bonne décision.» C'est pour cette raison que je me laisse encore du temps.»

Créé: 21.10.2018, 11h14

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.