Mardi 23 juillet 2019 | Dernière mise à jour 12:47

Tennis Cori Gauff fait encore sensation

La jeune joueuse américaine de 15 ans a sauvé deux balles de match avant de venir à bout de la Slovène Polona Hercog. Djokovic a perdu un set.

Cori Gauff poursuit son aventure à Wimbledon.

Cori Gauff poursuit son aventure à Wimbledon. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La révélation Cori Gauff, 15 ans, au bord du précipice vendredi, a sauvé deux balles de match pour finalement prolonger son aventure à Wimbledon, où elle affrontera en 8e de finale un ex No1 mondial, Simona Halep.

Novak Djokovic poursuit lui sa route non sans avoir abandonné un set en route.

Gauff, le conte de fées

Il y aura un avant et un après Wimbledon dans le tennis féminin. Une édition d'ores et déjà marquée du sceau de la naissance d'un phénomène, celui de la plus jeune joueuse de l'histoire du tournoi anglais à avoir intégré le tableau principal à 15 ans et 122 jours.

Cori «Coco» Gauff a pourtant vu la porte se refermer avant les 8e de finale. Menée un set à rien et 5-2 dans le 2e set, elle a dû sauver deux balles de match pour s'en sortir face à la Slovène Polona Hercog (60e). Mais au bout de 2h44 de jeu, et d'un renversement de situation assez incroyable, elle est parvenue à faire plier une joueuse âgé de 13 ans de plus qu'elle 3-6, 7-6 (7), 7-5.

L'ovation du central a bien démontré l'engouement que suscite cette joueuse qui avait sorti Venus Williams au premier tour, elle qui n'avait remporté qu'un match sur le circuit principal avant de débarquer à Londres. Son épopée rappelle celle d'une autre Américaine, Jennifer Capriati, plus jeune joueuse à atteindre une demi-finale de Grand Chelem à 14 ans.

Arrivée au-delà de la 300e place mondiale à Londres, elle est assurée d'intégrer le top 200 à la fin du tournoi. Mais le tournoi est loin d'être fini...

Djokovic égratigné

A Roland-Garros, le Serbe n'avait pas traîné face à Hubert Hurkacz (47e), balayant le Polonais en trois sets. Il en a été bien autrement sur le gazon londonien. Le Polonais, gros serveur mais pas seulement, a gêné le No1 mondial bien plus qu'attendu, allant même jusqu'à lui chiper le 2e set à l'issue d'un tie-break superbe, après avoir cédé le premier.

Le Serbe a vacillé, mais pas longtemps. Le tenant du titre n'aime pas trop ce genre de péripétie, encore moins en Grand Chelem, lui qui répète vouloir marquer l'histoire de son sport. Sans doute piqué au vif, il est alors monté d'un cran, passant à une vitesse bien trop élevée pour son adversaire. Un troisième set adjugé 6-1, et un quatrième 6-4, pour plier l'affaire et laver l'affront. Sa quête d'un 5e trophée à Wimbledon se poursuit donc, et cet avertissement ne devrait pas avoir d'effet notable.

Anderson trop juste

Kevin Anderson n'arrivait pas dans la peau d'un favori après son absence de trois mois sur le circuit suite à ses problèmes de coude. Le finaliste de la dernière édition, auteur d'une demi-finale épique face à John Isner, avait dû zapper la saison sur terre battue et n'a retrouvé les terrains qu'au moment du Queen's il y a près de deux semaines.

Ce manque de matches rendait ce rendez-vous londonien compliqué. Et il l'a donc été. Malgré deux bons premiers tours, il n'a pu masquer ses carences face à l'Argentin Guido Pella, sorti en trois sets 6-4, 6-3, 7-6 (4).

Halep passe, Pliskova aussi

Simona Halep (7e) n'est pas forcément fan du gazon. Ses deux premiers tours n'ont d'ailleurs pas été très simples. Mais face à Victoria Azarenka (32e), une ex No1 mondiale comme elle, la Roumaine a montré un tout autre visage. Expéditive, elle a infligé deux sets secs 6-3, 6-1 à la Biélorusse, qui avait déjà testé les demi-finales ici.

La Tchèque Karolina Pliskova, 3e mondiale, n'a elle encore jamais brillé à Londres et n'a jamais fait mieux que les 8e. Elle s'y retrouve après un match compliqué en trois sets 6-3, 2-6, 6-4 face à la Taïwanaise Hsieh Su-Wei (29e).

Créé: 05.07.2019, 23h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.