Samedi 19 octobre 2019 | Dernière mise à jour 21:44

Tennis Djokovic a pioché… 30 minutes

Bousculé sept jeux par David Goffin, le No 1 mondial a ensuite déroulé un tennis impressionnant pour rallier les demi-finales (6-4 6-0 6-2).

Le No 1 mondial était en démonstration sur le Centre Court. (photo: AP)

Le No 1 mondial était en démonstration sur le Centre Court. (photo: AP)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Novak Djokovic continue sa croisière «en pilote automatique» vers son objectif: un cinquième titre à Wimbledon. Face à un David Goffin en reconquête – 23e mondial, finaliste à Halle – le Serbe se voyait proposer un premier gros test. Il en a subi la difficulté durant sept jeux; le temps pour le Belge de gâcher un break courageusement arraché (4-3). Sept jeux, une demi-heure de tennis, voilà donc la très mince fenêtre durant laquelle le No 1 mondial a semblé «jouable». Après cela, le Centre Court a pu admirer un Novak Djokovic très proche de ses meilleurs crus (2014, 2015). Il jouera vendredi une neuvième demi-finale à Church Road.

Ce premier quart de finale de la journée s’est donc découpé en deux matches, bien distincts. Dans le premier, David Goffin prenait l’initiative, bousculait le Serbe sur son coup droit, gagnait ses jeux de service facilement. Son break au septième jeu n’était donc que le reflet logique d’un début de match réussi. Que s’est-il passé juste après? Est-ce que ses deux «challenges» ratés – à 0-30 et 30A – ont perturbé le Belge? Peut-être. Reste que la partie se transforma du tout au tout à partir du débreak réussi par le No 1 mondial (4-4).

Le deuxième match pouvait commencer. Il prit les traits d’un «show Djokovic», lequel enquilla dix jeux de suite pour tuer tout suspense (6-4 6-0 1-0). Plus relâché au service et en coup droit, le No 1 mondial alla même se fixer pendant une heure à ces hauteurs où il devient injouable. David Goffin, martyrisé par des «gauche-droite» métronomiques, ne pouvait que baisser la tête en signe de résignation (6-4 6-0 6-2). «David dominait les échanges au début et les choses auraient pu être bien différentes si j’avais perdu le premier set, commentait Novak Djokovic à sa sortie du court. Cela dit, je suis très satisfait de mon niveau de jeu lors des deuxième et troisième manches.»

Il peut. On ne voit d’ailleurs pas comment un Novak Djokovic à ce niveau pourrait se prendre les pieds dans le tapis en demi-finale, contre Roberto Bautista-Agut ou Guido Pella.

Créé: 10.07.2019, 16h28

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.