Vendredi 6 décembre 2019 | Dernière mise à jour 04:31

TENNIS Federer en Coupe Davis: c’est froid

Comme pressenti, le Bâlois a donné une tendance sur sa participation au premier tour. Et ce n’est pas engageant.

Comme pressenti, le Bâlois a donné une tendance sur sa participation au premier tour. Et ce n’est pas engageant.

Comme pressenti, le Bâlois a donné une tendance sur sa participation au premier tour. Et ce n’est pas engageant. Image: AFP

En pleine confiance avant l'Open d'Australie

A 33 ans et demi, il est encore très loin d'abdiquer. A Melbourne, Roger Federer entend retrouver le chemin de la victoire dans un tournoi du Grand Chelem. Il affirme en être capable.

"Je ne me dis pas que je n'ai pas gagné un tournoi du Grand Chelem depuis deux ans et demi. Je me dis plutôt que je me rapproche de plus en plus d'une victoire. 2013 fut une année noire pour moi en raison de mes problèmes au dos. Mais l'an dernier, je n'étais pas loin à Wimbledon. Ici à Melbourne et à New York également. Et à Paris, il ne m'a pas manqué grand chose également pour faire un résultat !"

Roger Federer aborde donc cet Open d'Australie en pleine confiance. Il l'entamera lundi contre le ressortissant de Taïwan Yen-Hsun Lu (ATP 46). "L'an dernier, je partais un peu dans l'inconnue avec ma nouvelle raquette, un nouveau conseiller en la personne de Stefan Edberg et une certaine appréhension avec mon dos, lâche-t-il. Aujourd'hui, je suis bien plus rassuré sur mon état de forme. Je suis sur la lancée de ma fin de saison 2014. J'ai gagné Brisbane. Je crois aussi avoir fait le nécessaire pour retrouver une certaine fraîcheur avant les trois coups ici à Melbourne".

Où il pourra compter à nouveau sur le soutien de Stefan Edberg. Les deux hommes poursuivront leur collaboration en 2015. "Stefan sera à mes côtés pendant dix semaines dans l'année", précise le joueur.

(SI)

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Officiellement, Roger Federer n’a encore pris aucune décision sur son avenir en Coupe Davis. «Ce n’est pas le moment d’y penser. Je résoudrai certainement la question après l’Open d’Australie.»

Nul besoin de le pousser à dévoiler le fond de sa pensée: avec une certaine spontanéité, le Bâlois confesse quelque lassitude.

«Clairement, après avoir gagné la Coupe Davis, il est dur de repartir au combat. Cette compétition fut un but pendant quinze ans, pour moi, pour mes copains, pour le tennis suisse. Maintenant, je ne sais pas. Je viens d’en parler avec le capitaine, et je dois encore sonder les intentions de chacun. Ensuite, j’aurai besoin d’un petit temps de réflexion. Probablement que je communiquerai après l’Australie.»

René Stammbach tente de l’attirer avec un stade de 32 000 places, dans sa ville de Bâle, mais Roger Federer semble dubitatif. Fondamentalement, il y croit peu: «Je reste prudent avec ce genre d’ambitions. Nous sommes en Suisse. Je ne jurerais pas que nous puissions vraiment vendre 32 000 billets et, dans le cas contraire, il serait très décevant d’en écouler la moitié. J’ai l’impression que pour l’instant, nous parlons dans le vide. Attendons de voir comment la situation évolue concrètement.»

L’attente pourrait être longue.

Créé: 17.01.2015, 09h34

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.