Samedi 24 février 2018 | Dernière mise à jour 20:33

Tennis Federer est à deux victoires du trône

Roger Federer a facilement battu le Belge Ruben Bemelmans, mercredi, à Rotterdam.

Le Bâlois affrontera l'Allemand Philipp Kohlschreiber, au 2e tour.

Le Bâlois affrontera l'Allemand Philipp Kohlschreiber, au 2e tour. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Roger Federer a franchi à Rotterdam la première marche sur le chemin qui doit le mener au sommet de la hiérarchie mondiale.

Plus que deux victoires et le roi retrouvera son trône. Roger Federer, venu chercher à Rotterdam la place de no 1 mondial qu'il n'a plus occupée depuis novembre 2012, a facilement remporté son premier match aux Pays-Bas face au Belge Ruben Bemelmans (6-1 6-2).

La tentation était bien sûr trop forte pour le Maître, vainqueur de son 20e titre du Grand Chelem et de son 6e Open d'Australie, pour ne pas opérer ce crochet par Rotterdam, imprévu à la base dans son calendrier. Le plus grand joueur de tous les temps, avec désormais plus que 155 points de retard sur l'Espagnol Rafael Nadal, est parti en reconquête avec une seule et unique idée en tête: atteindre les demi-finales du tournoi pour devenir lundi prochain, à 36 ans, le plus vieux no 1 mondial de l'histoire, cinq ans et 106 jours après avoir cédé le fauteuil.

Rouleau compresseur

Motivé comme à chaque fois qu'il a dû faire face aux défis les plus relevés, Federer n'a même pas laissé au pauvre Bemelmans (ATP 116) quelques secondes pour prendre ses marques. En impitoyable rouleau compresseur, le Rhénan a écrasé le Belge en 46 minutes (19 minutes pour le 1er set !), engloutissant 57 points sur les 82 joués (70% !).

Le prochain adversaire du Bâlois, jeudi, sera une vieille connaissance, Philipp Kohlschreiber (34 ans). «RF» a déjà affronté l'Allemand douze fois au cours de sa prodigieuse carrière. Pour autant de succès...

S'il passe, Federer jouera en quart de finale, pour la suprématie au classement ATP, contre un Néerlandais, Robin Haase ou Tallon Griekspoor, le tombeur de Stan Wawrinka au 1er tour mardi. Un tableau, non, un tapis rouge vers une énième page triomphale dans le livre du Bâlois. (ats/nxp)

Créé: 14.02.2018, 20h40

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Sponsorisé

«Paris Saint-Germain - Olympique de Marseille, c'est toujours chaud!»
Laurent Paganelli (55 ans) est depuis deux décennies la figure emblématique de Canal+ pour qui il officie en tant que consultant dans tous les stades de France.

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.