Dimanche 5 avril 2020 | Dernière mise à jour 11:29

Tennis «Je déciderai d'ici un ou deux jours de jouer ou non»

Roger Federer n'a pas encore pris de décision concernant Cincinnati. Il reconnait avoir eu mal au dos lors de la finale à Montréal.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Bâlois a concédé avoir ressenti une gêne au dos en finale à Montréal. «Je déciderai d'ici un ou deux jours de jouer ou non» le Masters 1000 prévu cette semaine dans l'Ohio, a-t-il lâché. Il pourrait récupérer la place de no 1 mondial lundi prochain déjà, mais sa tâche est désormais plus complexe après sa défaite subie dimanche au Québec. Et le souci physique rencontré dimanche n'arrange rien.

S'il n'a pas clairement évoqué des douleurs au dos en conférence de presse, Roger Federer s'est montré plus précis au micro de SRF: «Quelque chose s'est produit au milieu du deuxième set. C'était léger, mais mon dos était soudain un peu plus raide. Ce n'était ensuite plus pareil», a souligné le Bâlois de 36 ans, qui a notamment modifié son geste au service dès le cinquième jeu de la deuxième manche.

Quelques douleurs musculaires

«Je me suis senti bien durant toute la semaine», avait auparavant expliqué en conférence de presse Roger Federer, qui ne peut qu'espérer que rien de grave ne s'est passé. «Il y a eu quelques douleurs musculaires ici et là. Mais c'est normal lorsque l'on reprend après des vacances et que l'on effectue son retour sur dur», s'était contenté de dire le Bâlois de 36 ans.

Roger Federer s'est rendu dimanche soir déjà à Cincinnati, où il a triomphé à sept reprises. «Je verrai comment mon corps réagira après avoir joué cinq matches en cinq jours à Montréal. La santé prime, et je ne ferai aucune folie», a encore souligné le Bâlois, qui ne prendra certainement aucun risque à moins de deux semaines de l'US Open.

L'homme aux 19 titres du Grand Chelem, qui pense sur le long terme, préférerait terminer l'année à la 1re place mondiale plutôt que de récupérer ce rang avant l'US Open: «Je pourrais alors savourer cela pendant toutes mes vacances. Si j'y parviens maintenant, je devrai juste répondre à toutes les questions des journalistes», a rigolé Roger Federer, pour qui les prochains jours seront décisifs dans l'optique de l'US Open. Où il pourrait cueillir son troisième titre majeur de l'année, ce qui serait tout bonnement «incroyable». (ats/nxp)

Créé: 14.08.2017, 08h12

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.