Dimanche 29 mars 2020 | Dernière mise à jour 11:07

TENNIS Ferrer sort Tsonga et s'offre une finale contre Nadal

L'Espagnol n'a laissé aucune chance au Français en demi-finale à Roland Garros. Il l'a battu 6-1 7-6 (7/3) 6-2. Dimanche la finale sera 100% espagnole (15 heures).

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le vainqueur de l’édition 2013 de Roland-Garros sera espagnol. David Ferrer (no 4) a rejoint Rafael Nadal (no 3) en finale grâce à son net succès (6-1 7-6 6-2) fêté face à Jo-Wilfried Tsonga (no 6).

David Ferrer disputera donc, à 31 ans, sa première finale dans un tournoi du Grand Chelem. Le droitier de Valence avait échoué dans ses cinq premières demi-finales majeures, s’inclinant notamment 6-2 6-2 6-1 face à Rafael Nadal l’an dernier à la Porte d’Auteuil. Il abordera la finale en pleine confiance, lui qui n’a pas lâché le moindre set dans ses six premiers matches de la quinzaine.

Le rêve de Jo-Wilfried Tsonga, qui espérait bien mettre fin aux 30 années de disette du tennis masculin français en Grand Chelem, a donc pris fin de manière abrupte. Décevant, le Vaudois d’adoption n’a que trop rarement pu prendre en défaut un David Ferrer métronomique et particulièrement inspiré. Ses quelque 50 fautes directes auront pesé lourd dans la balance.

Jo-Wilfried Tsonga, qui manquait totalement son premier set, pensait pourtant certainement être capable de renverser la vapeur après avoir enlevé les trois premiers jeux de la seconde manche. David Ferrer recollait cependant rapidement au score, menant même 4-3 service à suivre. Le finaliste malheureux du Masters 2007 ne parvenait certes pas à enfoncer le clou, Jo-Wilfried Tsonga réalisant un nouveau un break dans la foulée. Il dominait en revanche nettement le jeu décisif, conclu sur une somptueuse amortie de revers, puis la troisième manche dans laquelle il mena rapidement 4-1.

David Ferrer fera forcément figure d’outsider en finale, même si Rafael Nadal a livré une éreintante bataille de 4h37’ vendredi face à Novak Djokovic. Rafael Nadal peut même considérer son compatriote comme l’adversaire idéal. David Ferrer reste sur... 16 défaites sur terre battue face au septuple vainqueur du tournoi ! Son unique victoire fêtée sur cette surface face à son compatriote remonte à l’année 2004, à Stuttgart, lors de leur premier affrontement. Rafael Nadal avait alors tout juste 18 ans...

Créé: 07.06.2013, 20h35

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.