Mardi 15 octobre 2019 | Dernière mise à jour 19:11

Wawrinka «J'étais plus zen quand je gagnais des Grands Chelems»

Le Vaudois s’attaque à Rafael Nadal vendredi soir dans un quart de finale choc (21h30). Et il a «la banane».

Stan Wawrinka, qui s'apprête à défier Rafael Nadal à Madrid, est bien de retour parmi les meilleurs.

Stan Wawrinka, qui s'apprête à défier Rafael Nadal à Madrid, est bien de retour parmi les meilleurs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

À force de répéter qu’il «jouait très bien» que «des gros résultats allaient venir», Stan Wawrinka a failli perdre patience. Le cercle vicieux est archiconnu: vouloir prouver un peu trop fort, en faire un peu trop et, à la longue, devenir le champion de l’entraînement. Heureusement, ce tournoi de Madrid est en train de donner raison à «Stanimal». Sa belle semaine à Rotterdam n’était pas qu’une embellie passagère: il est bel et bien de retour parmi les meilleurs.

«Trois victoires de suite contre des très bons joueurs (Herbert, Pella, Nishikori) et un super niveau de jeu aujourd’hui (jeudi), je suis très satisfait, résumait-il après sa démonstration contre le Japonais (ATP 7). Là, j’ai la banane. J’ai la banane mais j’en veux plus. Je suis très content d’être en quarts de finale mais cela ne me suffit pas. Rien ne me suffit à part des titres.»

Il veut retrouver les sommets

À l’heure de défier un Rafael Nadal visiblement débarrassé de ses problèmes gastriques, Stan Wawrinka piaffe d’impatience. Ne comptez pas sur lui pour considérer sa semaine madrilène comme déjà réussie ou pour prendre les choses avec philosophie. Le champion de Roland-Garros 2015 n’a pas de temps à perdre: il veut retrouver les sommets. «Si je suis plus zen depuis ma blessure? Non, j’étais plus zen lorsque j’étais 4e mondial et que je gagnais des Grands Chelems. J’ai peut-être appris à être plus patient. Mais j’en veux plus.»

Cela tombe bien car, sur terre battue, il n’y a pas «plus tout» que Rafael Nadal. Vendredi soir, le central de la Caja Magica grondera très fort pour son favori. À 21h30, l’apéro aura chauffé le public et la réputation dont jouit le Vaudois à Madrid excite clairement la foule. «Contre Stan, ce sera un match très exigeant. Je n’aurai pas d’autre choix que de jouer mon meilleur tennis», estime le Majorquin, quintuple vainqueur ici. «Mes chances de battre Rafa sont statistiquement faibles (3-17 au niveau des oppositions), répond Stan Wawrinka. Mais chaque match a son histoire et je vais entrer sur le court pour le battre.»

Puisqu’il faut toujours faire parler les statistiques – surtout pour se donner du courage – notons que les trois victoires du Vaudois ont toutes été conquises «en soirée» (AO 14, Rome 15, Bercy 15). Alors rendez-vous vendredi soir à 21h30!

Créé: 10.05.2019, 16h09

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.