Dimanche 22 avril 2018 | Dernière mise à jour 12:20

Tennis Johnson s'impose en finale contre Sandgren

Dans une finale américaine, Steve Johnson a battu Tennys Sandgren, décrochant son troisième titre.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

L'Américain Steve Johnson (ATP 51) a conservé son titre à Houston en dominant en finale son compatriote Tennys Sandgren 7-6 (7/2) 2-6 6-4.

Très ému après la balle de match, Johnson, qui a perdu son père l'an dernier, a éclaté en sanglots au moment de serrer la main de son adversaire.

Les deux finalistes seront en lice à l'Open de Genève du 21 au 26 mai, où ils défieront notamment le Belge David Goffin et le Canadien Denis Shapovalov.

Troisième titre

À 28 ans, Johnson a décroché son troisième titre après Nottingham en 2016 et Houston en 2017, face à un adversaire qui jouait sa première finale sur le circuit. Il est le premier joueur à remporter deux titres d'affilée sur la terre battue texane depuis Andy Roddick en 2001 et 2002.

De son côté, Sandgren, 47e mondial à 26 ans, s'était révélé à l'Open d'Australie en éliminant deux top 10, Stan Wawrinka et l'Autrichien Dominic Thiem pour atteindre les quarts de finale. (ats/nxp)

Créé: 16.04.2018, 06h35


Sondage

Super League: cinq équipes se tiennent en un point. A vote avis, qui sera relégué?






Les chroniqueurs du Matin Dimanche

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER


Recevez l'actualité quotidienne du "Matin", ainsi que ses offres exclusives.
Choisissez vos newsletters

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse commentaire@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.