Mercredi 3 juin 2020 | Dernière mise à jour 11:57

Tennis «Nous avons joué de manière exceptionnelle»

Roger Federer s'est montré très heureux de la victoire en double et rassuré sur ses moyens physiques.

"Je n'ai plus mal au dos. Je me sens comme si j'étais à 100% de mes possibilités" a rassuré Roger Federer. Image: Reuters

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'euphorie n'était évidemment pas de mise dans le camp suisse après le succès de Roger Federer et Stan Wawrinka, qui permet à la Suisse de mener 2-1 en finale de la Coupe Davis face à la France.

«Je suis extrêmement heureux d'avoir retrouvé le chemin du succès, et nous avons joué de manière exceptionnelle. Mais rien n'est gagné, même si nous avons remporté un point qui pourrait s'avérer très important», lâchait ainsi le Bâlois lorsqu'on lui demanda s'il estimait que ce week-end était en passe de se transformer en conte de fées pour lui.

Les douleurs au dos qui l'avaient empêché de défendre ses chances dimanche dernier en finale du Masters semblaient même n'être qu'un lointain souvenir, moins de 24 heures après son échec subi face à Gaël Monfils. «Ce double était un test important. Tu dois pratiquer le service-volée, et tu dois être explosif tout le temps», soulignait l'homme aux 17 titres du Grand Chelem, qui a passé l'examen avec mention.

«Je n'ai plus mal au dos. Je me sens comme si j'étais à 100% de mes possibilités. Et je donnerai 100% dimanche», promettait Roger Federer. Affrontera-t-il Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet ou Julien Benneteau? «Je ne sais pas pourquoi Tsonga n'a pas joué ce double (ndlr: il souffrirait du coude droit). Mais je ne me pose aucune question à ce sujet, car nous sommes concentrés sur nous-mêmes», répondait le capitaine Severin Lüthi.

L'atout Macpherson

Le Bernois soulignait l'importance de l'apport de David Macpherson, l'entraîneur des frères Bryan qui est venu donner un coup de main pour cette finale. «C'était un grand avantage de l'avoir. Il connaît tous les joueurs de double, et a donc pu nous permettre de préparer ce double dans les détails au cours de l'heure qui précédait le début du match», lâchait-il. «Je suis si heureux que Seve ait eu l'idée de le contacter», glissait quant à lui Roger Federer.

Grand homme de ce double, Stan Wawrinka affichait forcément un large sourire à l'heure de la conférence de presse. «Nous avons joué un grand match. Nous étions prêts, lâchait le Vaudois. Nous n'avions pas été bons dans nos derniers matches de Coupe Davis (ndlr: les deux compères restaient sur quatre défaites), mais tout était différent aujourd'hui.»

Qu'est-ce qui était différent? «L'enjeu tout d'abord. Et notre façon de nous préparer mentalement. Avec Roger, on sait que nous sommes capables de bien jouer ensemble et que nous sommes faits pour battre tous les meilleurs lorsque l'on y parvient. Un faux rythme s'installe parfois en double. Aujourd'hui, il était important de toujours mettre beaucoup d'intensité afin que l'issue de la rencontre dépende de nous.»

«Jamais affronté une équipe aussi forte»

Les Français relevaient les mérites de Roger Federer et Stan Wawrinka. «Je n'avais jamais affronté une équipe aussi forte. Nous aurions dû être exceptionnels», lâchait ainsi Richard Gasquet, qui n'a pas su se mettre au diapason de son partenaire Julien Benneteau.

Celui-ci a par ailleurs botté en touche lorsqu'on lui demanda d'expliquer l'absence de Jo-Wilfried Tsonga sur le court samedi. «Il était prévu que je joue, expliquait le Nyonnais d'adoption. Jo s'est reposé aujourd'hui afin d'être en superforme demain au moment d'affronter un Roger Federer qui monte en puissance.» (SI/Le Matin)

Créé: 22.11.2014, 20h44

Les chroniqueurs du Matin Dimanche

Publier un nouveau commentaire

Attention, une nouvelle procédure est en place. Vous devez vous inscrire ou mettre à niveau votre profil
"Le Matin" aime les débats. Mais trop d'abus ont lieu dans les forums. La politique pour commenter un sujet a changé. Vous devez créer un compte utilisateur ou compléter votre profil existant avec un numéro de téléphone mobile (vous n'en avez pas? envoyez une demande à l'adresse lm.online@lematin.ch). Nous vous prions d’utiliser votre nom complet. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de penser que de nombreuses personnes vous lisent. Et bon débat!
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.